Le sonnet irrationnel : J’aurais tant voulu…

fanny

BON ANNIVERSAIRE FANNY !

J’aurais tant voulu…

J’ai prêté mon regard à tes yeux endormis
Espérant que d’en haut, cela te soit permis,
Parmi les spectateurs, d’asseoir un peu ton âme…

Cette petite fille, oh, la vois-tu danser,

Interpréter Chimène et manier la lame
Contre de faux bandits, en gestes gracieux
A tel point qu’une étoile a déserté les cieux
Pour voler au public la braise d’une flamme ?

Je veux que ce soit toi qui la fasses danser,

Que ton ombre s’invite en la voyant valser
Taper fort des talons en robe de gitane
Afin qu’un flamenco puisse enfin commencer !
C’est là, que doucement, tu pourrais t’éclipser
Pour déposer l’amour au
cœur d’une sultane…

Annie

20 réflexions au sujet de « Le sonnet irrationnel : J’aurais tant voulu… »

  1. Bonsoir Annie. Tout d’abord je souhaite un très bon anniversaire à ta grande fille Fanny, délicieuse danseuse de flamenco.
    Ensuite et bien je ne puis que te féliciter de ce très beau poème que tu lui offre en cadeau. Je vois que l’inspiration t’est revenue, normal, j’avais passé commande pour toi auprès de la déesse de l’inspiration?
    Je vous embrasse toutes les deux.

    1. Bonsoir chère Marie,
      Je te remercie pour ma jeune fille, talentueuse dans cette discipline qu’elle pratique depuis longtemps et qu’elle enseigne maintenant avec passion !
      Merci d’appeler pour moi une muse un peu fatiguée ! C’est très aimable à toi mais je ne suis pas surprise par de ta gentillesse.
      Je t’embrasse aussi et te souhaite une agréable soirée sans le vent !
      Annie

  2. Un beau cadeau d’anniversaire
    d’une maman poète
    à sa fille danseuse
    deux arts qui s’apostrophent
    et se complètent
    la grâce du corps
    en écho
    à la beauté des mots…

    Bon anniversaire Fanny !

    1. Bonsoir chère Annick,
      Je suis toujours aussi touchée par tes mots et encore plus par tes vœux ! C’est vraiment gentil !
      Je te souhaite un excellent week-end et mes amitiés.
      Annie

    1. Bonsoir cher Gérard et merci pour nous deux !
      Fanny ne vous a pas oubliés et compte bien vous revoir ! Soit au Puy du Fou si vous y retournerez qui sait, soit durant ses vacances, elle aura un mois cet été ! Mais elle ira aussi danser aux Mousquetaires….
      Je vous souhaite un excellent week-end.
      Bises aussi.
      Annie

    1. Bonsoir chère Marie-Luce,
      Elle doit cette grâce naturelle à son mental volontaire qui lui a permis à force de travail et de courage de progresser pour atteindre un excellent niveau ! C’est une passionnée aussi !
      MERCI pour elle, c’est vraiment gentil.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonsoir chère Véronique et merci d’apprécier ce poème né à la suite des spectacles que Fanny assumaient et assume encore au Grand Parc du Puy du Fou dès que possible !
      Je t’embrasse aussi et te souhaite un doux week-end.
      Annie

    1. Bonsoir ma chère Éliane,
      Oui tu as compris… !
      Merci pour Fanny devenue enseignante de flamenco désormais ! Sa maman est fière tu penses…
      J’espère que ta fatigue va passer, c’est l’hiver, ça ne nous réussit pas !
      Gros bisous.
      Annie

    1. Bonsoir chère Solange,
      Oh non on n’est jamais en retard pour cette gentillesse à laquelle je suis sensible !
      Je te remercie de tout cœur.
      Amitiés et à bientôt.
      Annie

    1. Bonsoir chère Paradisiala,
      Je te remercie pour ce bien gentil compliment qui me ravigote ! La Muse prend son temps en ce moment encore mais ça reviendra avec tous ces encouragements !
      A bientôt et bises aussi.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 9283 to the field below: