« Depuis belle lurette » de mon amie Claudine Guicheney.

J’ai rencontré Claudine Guicheney à l’occasion des jeux floraux de la Roche sur Yon auxquels elle participe et j’apprécie énormément sa belle plume. Elle a gagné maints concours et son talent n’est plus à prouver ainsi que son extrême gentillesse. Merci Claudine pour ce poème qui embellit cette page de mon blog !

rose-rose-a

Depuis belle lurette

J’ai perdu mes vingt ans depuis belle lurette…
Mais il faut espérer vivre encore longtemps
Pour composer des vers, danser au bal musette,
Profiter du présent sans compter ses printemps.

Je n’ai plus taille fine et teint de porcelaine
En ces ans révolus sur le calendrier
De face ou de profil c’est la même rengaine
Lorsque mon vil miroir s’amuse à parodier.

Je suis ce troubadour sur les chemins de l’âge
Cueillant petits bonheurs tout au long des saisons.
Les effluves de vie enchantent le voyage
Sur l’écorce terrestre aux divers horizons.

En sursis d’existence au seuil du crépuscule
Les moires de la nuit font frémir l’être humain !
L’on ne ralentit pas le temps qui s’accumule
Car les astres du ciel déterminent demain.

Claudine Guicheney

Langon 24 mars 2015

.

16 réflexions au sujet de « « Depuis belle lurette » de mon amie Claudine Guicheney. »

  1. Bonsoir Annie. C’est en effet un très beau poème et une plume plus proche de la mienne que la tienne par exemple, du moins pour certains de mes écrits.
    Je ne connaissais pas cette poétesse de talent, merci de me l’avoir faite découvrir à travers ce texte.
    Je t’embrasse.

    1. Bonjour chère Marie,
      J’étais certaine que mes amis aimeraient sa plume ! Du talent elle en a à revendre, alliant la beauté des images, la profondeur de l’idée tout en conservant ce brin d’humour et de fraîcheur qui la caractérise, je l’adore !
      Merci pour elle Marie.
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonjour chère Véronique et MERCI de tout cœur pour ta gentille appréciation car toi qui aimes le classique tu serais charmée aussi de la lire !
      Je t’embrasse et te souhaite une journée pas trop étouffante !
      Annie

    1. Bonjour chère Maria,
      Je te remercie d’être venue lire le très beau poème de mon amie ! Elle en a des tas en réserve, j’en publierai un autre un jour avec son autorisation…
      Bonne et douce journée et bises.
      Annie

    1. Bonjour chère Sedna,
      Ce thème du temps qui passe est bien aussi l’un des préférés des poètes. Ici Claudie l’aborde avec doigté et de manière fort positive car ses écrits ont toujours une petite note chantante comme son bel accent du Sud !
      Bonne journée et mes amitiés.
      Annie

  2. bonsoir chère Annie,
    Bien joli poème….ce temps qui passe est souvent trop obsédant !!
    à soixante ans ,on se trouve trop grosse ,fatiguée , comme ceci ,comme celà….
    une ou deux décennies plus tard,on se revoit et l’on se trouve belle !! Eh ,tous ces petits riens qui empoisonnent notre vie …On ne les voit plus !! D’autres défauts des ans sont apparus…et l’on se dit : qu’est-ce que j’étais sotte !! Demain sera pire…donc profitons d’AUJOURD’HUI !!!
    grosses bises !

    1. Bonjour chère Éliane,
      Ce que tu constates, je le constate aussi en regardant mes albums photos ! Comme je me trouve jeunette, avant ! C’est un peu comme les « anciens » de la télévision qui me semblaient mûrs, maintenant quand on nous les remontre je vois des gamins !!!
      J’adopte ta sage philosophie tout de suite !
      Merci et gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour chère Annick et merci pour mon maie qui le mérite tant comme tu l’as constaté !
      Je te souhaite une douce journée et mes amitiés toujours.
      Annie

    1. Bonjour cher Gérard,
      Je suis contente de voir que tu apprécies ce poème ! Merci pour Claudine !
      Quant à toi veinard bonnes vacances !!! Tu as raison d’en profiter le temps passe vite !…
      Je t’embrasse.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 2911 to the field below: