Le sonnet français : C’est toi que je choisis !

sevre

Merci  Flormed d’avoir posé ce poème sur ma photo !

 

C’est toi que je choisis !

J’ai le cœur qui grelotte et l’âme en bandoulière,
Je ne sais plus vraiment où reposer les yeux
Ce petit coin d’Armor, berceau de mes aïeux,
Je l’ai si peu connu qu’il dort dans ma prière…

Au pays des santons, ma rime coutumière,
Cueille le lavandin pour son parfum soyeux,
Le pimpant mimosa, se voulant si joyeux,
Qu’on aime à comparer son or à la lumière !

Il est un lieu charmant que je regrette aussi,
On y cuit le pruneau quand il a bien grossi,
C’est l’immense verger qu’arrose la Garonne.

Désormais je me dois d’accepter mon destin ;
Je finirai mes jours où le genêt fleuronne,
Entre Sèvre Nantaise et toi, mon Valentin !

Annie

14 réflexions au sujet de « Le sonnet français : C’est toi que je choisis ! »

    1. Bonjour chère Véronique,
      Je pense avoir ici résumé les quatre coins de France qui m’ont le plus marquée ! Quand on est fille de marin on voyage !
      MERCI de tout cœur pour tes encouragements coutumiers.
      Je t’embrasse au frais de mon petit bureau.
      Annie

  1. Bonjour Annie. Bien sûr tu n’es plus dans ta maison tant aimée mais tu as ton Valentin et la Sèvre Nantaise ne manque pas de charme, foi de photographe.
    Très joli poème nostalgique sur lequel je t’embrasse.

    1. Bonjour chère Marie,
      Foi de poétesse ( enfin c’est ce que l’on dit !) je suis toujours aussi touchée par tes mots… reviens-nous vite !
      Je t’embrasse.
      Annie


  2. « Sa plume sait charmer autant que Baudelaire,
    Lorsque ses mots exquis nous décrivent gaiement
    Un lac, un pinson ou, un berger allemand,
    C’est frais et bienfaisant comme une eau micellaire. »

    Bonjour Annie,
    En ton honneur j’ai écrit Mercredi un pantoum pour te remercier de nous gâter autant ! Tes poèmes sont des cadeaux et j’adore les cadeaux !
    Marl’Aime

    1. Bonjour chère Marlène,
      J’ai lu chez toi la suite et je vais être ravie de partager ce pantoum avec mes amis bientôt…
      Je ne suis pas toujours un cadeau tu sais !!!
      Merci du fond du cœur…
      Bisous.
      Annie

    1. Bonjour chère Annick,
      Tu as entièrement raison, mes racines me manquent mais le temps effacent leurs traces ce que je trouve difficile maintenant encore plus qu’avant car les images deviennent plus floues !
      Alors j’adopte le raisonnable !
      Merci pour ta fidélité à me lire et mes amitiés.
      Annie

  3. qu’importe le flacon , pourvu qu’on aie l’ivresse !!!
    qu’importe le paysage si le nid est à l’intérieur… la France est si belle !
    plus les années tournent et plus je m’arrête à ce petit chemin cher à Mireille…ou à ce beau coquelicot que nous a chanté Mouloudji …
    Et puis ton Roméo près de toi…les nuages deviennent moutons
    gros bisous

    1. Bonjour chère Éliane qui me comprends toujours et dirige mes pensées vers tous ces petits riens qui font que la vie est belle !
      Je t’embrasse avec affection.
      Bonne fête à ton « Valentin » !
      Annie

  4. Merci pour l’invitation au forum. Cela me touche mais je manque de temps pour tellement de choses. Si je ne peux m’y investir totalement, je préfère ne pas entrer dans le cercle..

  5. Je te comprends Sedna car il est vrai que j’y passe beaucoup de temps ! Je me raisonne d’ailleurs car au début je ne pensais qu’à écrire mais à force la Muse se fatigue et le mari aussi !!!
    Mais tu as une belle plume !
    Amitiés.
    Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 6425 to the field below: