Le carillon : Les vieilles venelles.

ob_e993fb_saint-gilles

Vieille venelle de Saint Gilles Croix de Vie en Vendée

Admirez l’aquarelle de mon amie Marie-Luce que je remercie.

 

Les vieilles venelles

J’aime à me promener dans les vieilles venelles
Protégeant les trésors du joli temps passé ;
L’emprunte des saisons n’a jamais trépassé
Les époques gardant les saveurs éternelles.

Il me plaît d’écouter les songes des maisons
Qui penchent leurs secrets au travers des tourelles
Épousant des hauts murs toutes inclinaisons
Où s’installent l’été les nids des hirondelles.

Des pots de géraniums sur le bord des fenêtres,
Étalant leur finesse en belles floraisons
M’invitent à flâner lors des chaudes saisons
Écrasant à plaisir les pas de nos ancêtres…

Mon regard attiré par un ancien heurtoir,
Je frappe des talons les pavés d’un trottoir
Pour me mettre à l’abri d’un arbre centenaire.

Et là, sous le fouillis qu’adorent les oiseaux,
J’entends chanter aussi le floc de quelques eaux
Coulant d’une fontaine au regard débonnaire…

Rêveuse sur un banc, j’attends d’un carillon
L’annonce du sommeil d’un tout dernier rayon
Finissant d’éclairer le bec d’un luminaire…

Annie

18 réflexions au sujet de « Le carillon : Les vieilles venelles. »

  1. Bonjour Annie,

    Moi il me plait de te lire, surtout quand tes mots coulent tout comme j’aime. Et les vieilles venelles sont chères à mon coeur, où qu’elles se trouvent… et tout particulièrement en Bretagne tu t’en doutes. Je t’embrasse

    1. Bonsoir Marie,
      Moi également j’adore me promener des les ruelles des veux villages qu’importent les lieux mais certains plus que d’autres évidemment ! C’est là que les photos sont parfois incroyables à prendre ! J’ai choisi mon futur appareil ou presque, cette semaine sans doute !
      Bonne et douce soirée.
      Je t’embrasse.
      Annie

  2. quelle jolie promenade tout au long des venelles (ici ,ce sont des ruelles,bien moins
    chantantes que tes venelles !!)….
    La fontaine me sourit….ce matin j’ai écrit :

    près de la fontaine
    un bouquet de verdure
    – cresson à gogo !

    je n’ai pas entendu de chants d’oiseaux …mes oreilles ne sont plus assez fines (rires)

    bonne semaine à toi…Bisous
    Eliane

    1. Bonsoir Éliane,
      MERCI pour le commentaire élogieux et pour ce haïku que je ne pratique plus !
      A Saint Martin nous trouvions du cresson à gogo !
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. bonjour chère Annie , un grand merci de nous offrir ce très bel écrit , j’ai adoré parcourir tes vers et surtout tes trois derniers tercets , j’espère pouvoir le lire ailleurs adorable poétesse … je t ’embrasse ,

    1. Bonsoir chère Véronique et merci de nouveau !
      Ce poème il est vrai que je l’avais travaillé car le carillon semble facile mais non il ne l’est pas !
      J’attends la Muse mais j’ai aussi quelques tracas à résoudre…
      Je t’embrasse.
      Annie

  4. Au cœur d’un village
    suivre les ruelles
    qui dessinent
    sa personnalité

    Au cœur d’un village
    ses parfums ses saveurs
    fleurs en pots
    arbres en fleurs

    Au cœur d’un village
    son architecture
    ses portes et ses fenêtres
    nos pas sur ses pavés

    Au cœur d’un village
    la vie d’ici et non d’ailleurs
    semblable et tout autre
    en sa propre signature

    Humbles richesses de nos villages !

    1. Waouh Annick que c’est joli !
      Merci de m’offrir si gentiment tes mots qui dansent sous les miens !
      Je te souhaite un très bel été.
      Amitiés.
      Annie

  5. Bonjour Annie,
    Vers chez moi aussi il existe de vieux villages qu’il fait bon de les visiter j’aime ton poème qui me fait voyager d’un monde à l’autre avec tes vers si chantant merci pour ce beau partage à vrai dire je suis incapable de dépeindre les lieux aussi bien que toi et j’envie ta jolie plume merci du partage chère Annie doux Week-end.

    1. Bonsoir Maria,
      Oh oui j’ai connu le Midi du temps des places de villages sous les platanes ! Lors de nos dernières vacances ce sont les vieux villages que j’ai le plus appréciés comme partout ! Dans les gorges j’admire mais je ne peux conduire !!!
      MERCI et une douce nuit.
      Bisous.
      Annie

    1. Bonsoir et bonnes vacances cher Alezandro qui me faites l’honneur de vos visites ! C’est très aimable à vous et je vous en remercie de tout cœur. Amitiés. A bientôt.
      Annie

    1. Bonjour chère Solange,
      Je te remercie de m’avoir accompagnée dans les ruelles que j’aime !
      Celles que Marie-Luce a peintes sont à environ une heure de chez moi.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonjour chère Marlène,
      Oh MERCI de nouveau, tu me gâtes de tes jolis commentaires !
      Par contre dans mon dernier poème je lis bien trois commentaires, dont le tien, mais encore une fois il ne paraît pas…
      Je vais attendre un peu pour voir ! C’est curieux… Sinon je fais appel à mon administrateur de fils ! Il est habitué !!!
      Je t’embrasse.
      Annie
      PS : C’est bon Marlène ! Tout est rentré dans l’ordre… OUF ! MERCI….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 9529 to the field below: