14 réflexions au sujet de « Le sonnet français : En souvenir de Toi. »

  1. Bonjour Annie,
    Beau et touchant poème qui me touche d’autant plus que quand j’ai perdu papa en 1998, j’ai ressenti la même détresse, le regret des mots d’amour non dits, de ne pas avoir été là au moment où… le temps n’efface rien, il adoucit un peu mais la perte de nos parents demeure un drame ancré au fond de nous.
    Très beau texte. Je t’embrasse

    1. Bonjour chère Marie,
      Merci pour cette osmose entre nos deux ressentis, c’est bon de se sentir comprise !
      J’ai vu les belles montagnes chez toi !……..
      Je t’embrasse et te souhaite la plus douce des journées.
      Annie

    1. Bonjour chère Véronique,
      Merci pour ta fidélité à me lire deux fois du coup ! Pour moi c’est qu’un plaisir de plus dans la journée.
      Je t’embrasse.
      Annie

  2. je ne sais pas si ton papa savait à quel point tu l’aimais ? C’est très beau ….mais il faut regarder devant toi !!! (Ton poème me bouleverse !)
    je t’embrasse très fort !
    Eliane

    1. Bonjour chère Éliane,
      Je crois que je ne pensais pas moi non plus l’aimer autant car je ne m’imaginais pas qu’il parte un jour ou je n’y pensais pas vraiment… Quand on réalise il est trop tard… Je crois que c’est le lot de tout un chacun, on ne peut ou on ne veut y penser…
      MERCI de tout cœur.
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. C’est vraiment magnifique un adieu pareil
    Des diamants ! tous tes vers s’enfilant pour en faire
    Un beau sautoir d’orfèvre en unique appareil
    Quand la peine est immense il y a la prière

    J’ai adoré ma lecture, merci
    Bonne soirée

    1. Bonjour chère Marlène,
      Merci aussi pour ta fidélité à me lire ! Papa est parti il y a six ans déjà mais quelques autres soucis familiaux m’obligent à y penser encore plus… C’est la vie mais c’est difficile.
      MERCI et bisous de douce journée.
      Annie

    1. Bonjour chère Sedna,
      C’est tout à fait ça Sedna, Je m’imaginais qu’en pensée je communiquerais sans plus aucune retenue, mais il m’a fallu écrire « Je cherche encor où dort ton âme »… Ce n’est pas facile.
      MERCI du fond du cœur.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonjour et bienvenue sur mon blog !
      Oh oui les filles et leur père quelle osmose ! et quand on retrouve une ancienne photo les souvenirs remontent.
      MERCI et bien amicalement.
      Annie

    1. Je te remercie Marine pour ce commentaire qui rejoint ma pensée car moi également j’étais loin mais on ne m’a pas laissé le voir quand je suis arrivée, et dans la nuit…. tu devines ! C’est très difficile de s’en remettre.
      Bien amicalement.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 9011 to the field below: