Quatrains à rime serpentine : Caprice d’août.

lys

 

Caprice d’août

Est-ce déjà l’automne ?
Je songe et je m’étonne,
Le temps facétieux
Fait chavirer les cieux.

Le soleil se dérobe,
A quoi bon cette robe ?
Mon regard sourcilleux
Fait appel aux aïeux !

L’oiseau rase la terre,
Quel est donc ce mystère ?
Vous vous plaignez messieurs
De vos sols rocailleux ?…

Ce mois d’août est mensonge,
Il s’amuse et me plonge
Dans un rêve oublieux
De ce jour pluvieux !

Annie

16 réflexions au sujet de « Quatrains à rime serpentine : Caprice d’août. »

    1. Bonsoir chère Véronique,
      Ce poème est un petit amusement car il est tellement simple que j’ai hésité à le poster !!! Mais c’est ainsi que je m’approprie les nouvelles règles.
      Merci tu es gentille.
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonsoir Robert,
      Je n’en reviens pas d’être déjà à la mi-août, ici nous avons eu beaucoup de grisaille à la suite de la canicule d’où ce modeste sonnet !!!!
      Encore BRAVO pour votre site photo magnifique !
      Amicalement.
      Annie

    1. Bonsoir chère Éliane,
      J’ai été quelque peu agacée par tout ce gris au lieu du bleu intense que nous avions à profusion… Oui le temps est vraiment capricieux !
      Je te remercie et t’embrasse pour une excellente nuit.
      Annie

  1. Voilà qui tombe bien à point
    Me ferai-je un petit shampoing
    Sous cette averse diluvienne
    Avant que le soleil revienne ?

    Merci Annie en quelques vers
    Tu as fleuri mon univers
    Et maintenant quoi qu’il advienne
    Mon cœur est d’ardeur bolivienne.

    Petite douceur fort appréciée
    Amitiés

    1. Bonsoir chère Marlène,
      Tu parles en vers c’est formidable ! Nous n’avons pas eu assez de pluie pour ton shampooing mais du gris, beaucoup trop de gris pour le moral, à part quand tu arrives chez moi c’est du bonheur !!!
      Merci Marlène, je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonjour chère Sedna,
      Ah oui alors ! Que de grisaille ou de temps lourd ! Mais aujourd’hui je porte la robe d’été enfin !!!
      Je te remercie. Amitiés et bises.
      Annie

  2. Merci Annie, je l’avais trouve sur le net ton lien mais j’ai connu au moins deux Annie, alors je ne savais pas si c’était toi.
    Dans les chênes ici j’entend des hululements de chouette mais je ne sais pas si ce sont des Hulottes ou des Chevêches…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 9764 to the field below: