Stances : Leçon de vie.

leyond11

Je te remercie de nouveau bien cher  Flormed pour la mise en valeur de ces stances !

Leçon de vie

Je me souviens d’un temps où j’étais si jeunette
Que je tenais le monde au creux de mon mouchoir,
Et comme l’oisillon du haut de son perchoir,
Je calquais mes progrès sur des sauts de rainette !

Le printemps de ma vie en sa naïveté,
Tricotait mon bonheur avec force tendresse
Tandis que je forgeais dans le nid de l’ivresse
Les rêves les plus fous pour une éternité !

Le courant de mes jours, en corne d’abondance,
Offrait mille trésors à mon désir gourmand :
Un vol de coccinelle, un pissenlit charmant,
Les mûres des talus dont je faisais bombance…

Quelques amis parfois venaient à la maison,
Avec d’autres bambins, j’appris l’obéissance
En voyant s’échapper la belle insouciance
Par une porte ouverte à l’âge de raison !

La hâte de grandir, à force d’être sage,
Fit que ce temps se mit à galoper soudain…
Ne sachant pas encor qu’il peut être gredin
Je surveillais plutôt le gonflant d’un corsage !

Lors de notre existence il faudrait un brouillon
Afin d’en effacer chaque chose futile,
Car lorsque l’on comprend que tout est volatile
Il est déjà trop tard, le cœur a son haillon !

Annie

32 réflexions au sujet de « Stances : Leçon de vie. »

  1. Jolie leçon de vie !!… Avec les années, on retombe en enfance, c’est bien connu ! (rire )
    ce que je me rends compte, c’est qu’on « voit » toute la beauté de la nature ! Les belles couleurs de l’automne, le ciel, les fleurs, la vie quoi !!!
    Quand on est jeune et plongé dans le travail, les enfants….. on ne voit pas tout ça !!!
    Maintenant, SI !!!!
    bons baisers de la mamie nostalgique !!!

    1. Bonsoir bien chère Éliane et merci pour ces commentaires auxquels j’adhère entièrement !
      Reste nostalgique, ça donne de beaux écrits !
      Merci encore et gros bisous.
      Annie

  2. Bonsoir Annie,
    Un vrai régal poétique tes stances que j’ai apprécié de lire et relire
    Une leçon de vie que l’on oublie vite hélas lorsque la vie
    nous prend la jeunesse pour travailler,
    les rares moments
    ils sont dans nos souvenirs heureusement il y en a douce soirée
    chère amie bises.

    1. Bonsoir chère Maria,
      Je te remercie pour ta seconde lecture et ton avis sur la question car tu as raison !
      A bientôt je l’espère pour de nouveaux poèmes !
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. Chaque âge a ses plaisirs
    et les années qui passent
    n’effacent point celles qui précèdent
    au gré du souffle du vent le recul s’amorce
    quand pointe l’heure de la vieillesse
    il n’est jamais trop tard
    pour laisser le temps au temps
    vous bercer d’une once de sagesse.

        1. Bonjour et merci pour l’information Annick, j’irai lire bien sûr !
          Bonne fin de journée pour toi aussi.
          Amicalement toujours.
          Annie

    1. Bonsoir chère Solange,
      Vivre chaque jour à fond mais aussi se servir du passé, par exemple pour l’écrire, car oui tu as raison tout est important…
      Amitiés.
      Annie

  4. La nostalgie au coeur ta muse m’ensorcelle
    Avec ce brin de miel des souvenirs heureux
    Qui de tes stances font un tableau chaleureux
    Tout l’art est d’obvier où la toile se morcelle !

    Bonsoir Annie,
    A nouveau je me délecte des saveurs de ta plume sans jamais me rassasier.

    1. Bonsoir chère Marlène,
      Tu parles en bien jolis vers, je l’ai fait à une période plus riche durant laquelle j’étais plus loquace !
      En tout cas tes mots sont un baume au cœur et je t’en remercie !
      Je t’embrasse chère Marlène et te remercie de nouveau… ( Caly a été bien malheureux, crise d’arthrose, j’ai eu peur car il tombait, il va bien ! )
      Amitiés.
      Annie

      1. Bonjour Annie,
        Pour toi, pour Flormed, ça vient si naturellement quand je lis vos poèmes alors je me laisse porter…. Peut-être qu’un jour, je ne pourrai plus.. .J’espère que Caly ira de mieux en mieux.
        Amitiés

  5. C’est très vrai et très bien écrit
    Pour ma part j’aurais quand-même aimé rester à mes 15 ans, je trouvais cet âge idéal, au fond j’avais plus de jugeote qu’il n’y parait au vu des erreurs que j’ai faites dans ma vie !
    Bises Annie

    1. Bonsoir chère Marine, et merci pour ce commentaire qui me ferais dire aussi mais où sont mes quinze ans si cette époque n’avait pas été si triste en ce temps-là ! Je me suis rattrapée ensuite !
      Bise et une excellente soirée Marine.
      Annie

  6. Ma fille est née le dernier jour de l’été.
    Si ce n’est pas l’été de cette année, il me semble pourtant que c’était hier !
    Elle a eu vingt ans, elle a aussi été maman, et le temps continue de tourner …
    Ainsi, va la Vie !

    1. Bonsoir chère Véronique et merci de continuer à me lire par deux fois !!! Ton commentaire est bien généreux je ne m’en lasse pas !
      Je t’embrasse.
      A très vite.
      Annie

    1. Bonsoir chère Sedna,
      Tiens moi aussi je compare mes écrits à un canevas dans lequel je brode mes souvenirs mais avec des mots !
      Bonne et douce soire avec mes amitiés.
      Annie

  7. Oserais-je te conseiller de mettre à jour ton profil GG + sur lequel je tombe quand je clique sur ton pseudo sur mes commentaires, puisque le lien de ton blog n’apparait pas ?
    Merci et bisous

    1. Bonjour Marine,
      Je viens de retourner sur mon dernier commentaire et en cliquant sur mon pseudo j’arrive bien chez moi ! Je suis quelque peu perdue !
      Pardonne-moi si je n’ai pas tout compris…
      Amitiés.
      Annie

  8. Oh Annie, comme ton poème est beau et mélancolique et je pense si souvent la même chose! Hélas, je n’ai pas ton talent pour l’exprimer alors je garde en moi ces belles images d’un temps révolu et ces regrets qui font du bien et qui font mal… parfois…
    Je t’embrasse en ce dimanche de pluie.

    1. Bonsoir chère Christiana et merci pour cette visite qui me comble car je te sais bien occupée…
      Mon talent ? Il est bien modeste…. Surtout pour moi qui connais le tien !!!
      Je connais aussi les regrets qui blessent, comme tout un chacun, mais y suis trop sensible !
      Encore merci et bises dans la grisaille aussi.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 9489 to the field below: