Le sonnet espagnol : Au lit !

chambre

Au lit !

Qu’ils étaient bons tous ces dimanches,
Quand les enfants venaient au lit
Se blottir entre nos deux manches,
Poser leur cœur de pissenlit,

Pour le remplir en avalanches
Des chauds baisers de leur délit
Que commettaient nos deux « Comanches »
Prenant d’assaut notre châlit !

Parfois le chien pour la caresse
Venait aussi pointer son nez ;
Sur le plateau de la tendresse,

Nous devenions leurs mutinés,
Ils secouaient notre paresse
Se sachant déjà pardonnés !

Annie

 

29 réflexions au sujet de « Le sonnet espagnol : Au lit ! »

    1. Bonsoir chère Marie,
      Je suis contente d’avoir réveillé des souvenirs heureux !
      Je te remercie et t’embrasse pour une agréable fin de dimanche.
      Annie

  1. Ah que c’est mignon !! J’ai connu ça avec mes petits-enfants !! Que du bonheur !
    ils nous malmenaient dur ! mais ça ne durait que quelques jours !!! :)))
    bisous !

    1. Bonsoir chère Éliane,
      Merci pour ta lecture et d’avoir conté tes propres souvenirs avec tes petits-enfants !
      Nous on les attend !!!
      Je t’embrasse.
      Gros bisous.
      Annie

  2. Comme il est plaisant de se laisser plonger
    Entre tes vers si doux tel qu’on pouvait le faire
    Dans les draps des parents, insouciants, s’allonger
    Pour rêver à demain et le monde refaire !

    Bonsoir Annie,
    Un milliers fois avec ma mère, mon frère et ma soeur nous avons réecrit notre histoire après la mort de mon père, chagrin et bonheur entremêlés. C’est comme si c’était hier, merci pour ce saut dans le passé que tes vers ont provoqué.
    Amitiés

    1. Bonsoir chère Marlène,
      Je te comprends car je revis sans cesse le souvenir de mon père et j’aimerais aujourd’hui beaucoup plus le questionner… Hélas !
      Merci pour ce très agréable quatrain.
      Hélas aussi, j’ai beau scanner ton poème, mon ordinateur ne peut enregistrer comme une photo… Je suis déçu… Je vais y réfléchir encore.
      Je t’embrasse.
      Annie

      1. Bonjour Annie,

        Mes souvenirs paternels sont peu nombreux, je n’avais pas encore 7 ans, mais les récits et les photos nous ont permis d’entretenir sa mémoire et de combler un peu le manque.
        Je t’envoie en jpg le recto-verso de la carte et tu me diras si ça te convient.
        Bisous, bonne journée

    1. Bonsoir chère Marine,
      Je te remercie pour lecture et appréciation et j’espère que mon nom t’amène à bon port ?J’en suis désolée sinon…
      A bientôt avec mes amitiés.
      Annie

        1. Bonjour Marine,
          Tu me disais que mon nom ne permet pas d’arriver sur mon blog ? Je m’en inquiète, rien de grave pour moi mais ennuyeux pour toi si c’est encore le cas.
          Bonne journée et amitiés.
          Annie

    1. Bonsoir Marie-Luce,
      Ah le lit des parents ou grands-parents, un navire de bonheur où l’on se sentait en sécurité !
      Merci et mes amitiés.
      Annie

    1. Bonsoir chère Véronique et merci pour cette seconde lecture et appréciation qui me réjouissent !
      Bonne et douce nuit avec mes bisous.
      Annie

  3. Eh oui, les enfants grandissent et quittent le nid. J’ai une fille et regrette de ne pas avoir pris plus de temps pour ces doux moments..à cause du travail. Peut-être un jour, aurai je des petits-enfants pour me rattraper!

    1. Bonsoir chère Sedna,
      J’ai eu la chance de travailler un bon moment à mi-temps mais je passais beaucoup de temps en préparations… Oui nous ne nous rendions pas compte en ce temps-là, qu’il est le plus précieux moment de notre vie !
      MERCI et mes amitiés.
      Annie

    1. Bonsoir chère Martine,
      Merci pour ta lecture de ce sonnet et de savoir qu’il ta amené le sourire est le plus beau des cadeaux !
      Je t’embrasse.
      Annie

  4. Bonjour Annie, j’espère que tu vas bien. Oui les enfants grandissent et n’ont plus besoin de protection. Nous avons fait connaissance de notre petit fils à notre retour du Portugal. Fabien , sa compagne et nous sommes très heureux bien sûr. bisou

  5. Bonjour cher Gérard,
    Je suis contente de te relire. BRAVO pour le petit-fils et félicitations aux heureux parents !
    Chez nous ce sera plus tard visiblement !
    A bientôt avec mes amitiés.
    Bises.
    Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 4147 to the field below: