La terza rima : Rue gourmande.

 

 

 

place

Rue gourmande

J’aimerais au balcon de la lune m’asseoir,
Pour retrouver la rue où je vécus l’enfance
Entre l’aube rieuse et son voile du soir.

Nous l’empruntions à pied, sans craindre aucune offense,
Pour aller à l’école en nous donnant la main,
Concédant aux parents leur dernière défense !

Les pavés des trottoirs, aux senteurs de cumin,
Avaient tous les jeudis comme un goût des brioches
Dont on gardait la tête, offerte au lendemain !

L’épicerie ouvrait sur un rire de cloches,
Quand nous passions sa porte avec timidité
Pour échanger trois sous qui démangeaient nos poches…

La magie opérait car la publicité
Agitait sous nos yeux un serpent de réglisse
Enroulé sur lui-même et notre avidité !

Le manège du temps, sur un air de malice,
Fait-il encor danser les doux chevaux de bois
Et ce nouvel oiseau si fier de son hélice ?

Hélas, je ne sais plus, dans ce monde aux abois,
Si l’enfant de nos jours pour un cornet de glace
Ose se rendre seul écouter le hautbois

Du platane géant de mon ancienne place…

Annie

28 réflexions au sujet de « La terza rima : Rue gourmande. »

  1. Ta poesie est magnifique, elle m’a bercé, ramenée vers cette belle enfance oubliée, ses sons et ses parfums, même si la mienne a été chaotique a une période, merci , c’est très beau !
    J’ai commencé très jeune a versifier, ensuite ayant lu la poesie libre, j’ai joué beaucoup du rythme sans rime, et puis encore j’ai changé je crois, pour un phrasé fluide, en tout cas cela vient ainsi , libéré et sans recherche… Je ne saurais plus faire autrement !
    Bises et amitié Annie

    1. Bonjour chère Marine,
      Que tu es aimable merci du fond du cœur !
      Je pense oui que nous avons chacun un style qui nous convient, il est important de le garder. Quant à moi j’ai commencé à écrire sur le tard mais avec un maître de prosodie excellent !
      Je te souhaite une belle journée.
      Bises et amitiés.
      Annie

    1. Bonjour chère Annick,
      Nos parents étaient plus sévères mais chaque récompense acquise était si bonne à déguster ! Un rien nous faisait plaisir, de la première piste aux étoiles au premier vélo !
      Merci et une belle journée.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonjour chère Solange et merci pour ce commentaire car en effet de génération en génération les droits et les défenses changent ! Nous sommes les pus témoins de cette rapide évolution…
      Je te souhaite une belle journée.
      Amitiés.
      Annie

  2. Magnifique Terza Rima j’aime aussi beaucoup je me souviens moi aussi de moments tout aussi agréable dans mon enfance dont tu as su mettre en avant avec des souvenirs plein la tête merci du partage douce nuit l’amie.

    1. Bonjour chère Maria,
      Je te remercie pour ce commentaire sur tes souvenirs sur une enfance qui devait comporter encore plus de nouveautés que la mienne !
      A bientôt sur Poésis et bisous.
      Amitiés.
      Annie

  3. Bien joli ce poème qui nous rajeunit de quelques décennies !!! il me touche beaucoup !
    Notre petit village n’a plus d’école… Une personne très douée n’a pas voulu attendre un peu (2 ans) pour la fermer !! maintenant, les enfants prennent le bus et sont disséminés aux alentours… Les temps sont vraiment durs pour tout le monde !!
    nos campagnes sont tristes… auto, boulot, dodo !! on ne se connaît plus !!
    je vais te relire pour retrouver de la fraîcheur !!!
    bises

    1. Bonjour chère Éliane et merci !
      C’est vrai qu’en ces temps-là chaque commerçant connaissait chacun, les souvenirs de la guerre avaient traumatisé nos parents, l’humanité retrouvait ses droits enfin…
      Encore merci pour ton témoignage.
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonjour chère Sedna et merci car je ne trouve pas ma plume extraordinaire quant à moi mais bien modeste !
      On ne peut se juger soi-même il est vrai !
      Encore MERCI pour l’encouragement et bises.
      Annie

    1. Bonjour Alezandro,
      Ah la publicité ! Elle m’amuse celle de ma jeunesse pas si folle !!! Car le temps a passé si vite qu’aujourd’hui nous en sommes tellement envahis que l’on ne sait plus apprécier la rareté…
      Merci et mes amitiés.
      Annie

    1. Bonjour cher Gérard,
      Je pense que nous avons dû connaître les roudoudous environ à la même époque et je pense que tu devais être gourmand toi également !
      A bientôt.
      Amitiés et bises.
      Annie

    1. Bonjour chère Véronique,
      Je n’avais pus vu ce charmant commentaire, pardonne-moi !
      Cela me fait très plaisir ! MERCI chère amie de plume.
      Gros bisous.
      Annie

  4. Coucou Annie

    Je m’arrête ici pour un petit coucou, sans doute parce que je suis gourmande, mais aussi surtout parce que je trouve cette place vraiment jolie!… J’aurais aimé en faire une photo je pense…

    Merci pour tes visites et gentils petits mots sous les miennes de photos…
    Très belle fin de semaine
    Bises

  5. Bonjour Aliselle et merci pour être passée dans ma rue gourmande !
    Quant aux photos, ne pas comparer avec les tiennes surtout !!!
    A toi aussi un excellent week-end et MERCI !
    Je t’embrasse.
    Annie

  6. Chaque histoire à laquelle, en fine plume, Annie
    Tu nous offres ici tes souvenirs charmants
    Saisi au vif mon coeur, pris de métromanie
    Brûle un feu de bois clairs tout comme des sarments.

    Bonsoir Annie,
    Encore une merveille, je n’ai pas reçu d’alerte pour celui-là non plus et comme je suis concentrée sur mon prochain poème je ne l’avais pas vu.
    Amitiés

    1. Bonsoir chère Marlène,
      Je pense que le problème de mon administration a dû jouer pour cette annonce !
      Je n’y avais plus accès non plus… Mon fils a résolu le problème c’est lui le « chef » mais un bien gentil « chef » qui ne te laissera ps à la porte !!!
      Merci, merci, d’être passée dans ma rue gourmande !
      J’espère un nouveau poème de cet ordre bientôt… J’irai lire le tien car tu es talentueuse et tu me stimules !
      Je t’embrasse.
      Annie

      1. Bonsoir Annie,

        Bizarre, vous avez dit bizarre ! Cette dernière phrase de ton commentaire car c’est exactement ce que je ressens et je ne cherche pas à savoir pourquoi, je prends sans me poser des questions.

        Bonne soirée
        Mon amie

        1. Bonsoir chère Marlène,
          Si nous sommes en osmose ah j’aurais bien besoin de ton secours pour un pantoum que je veux transformer sur la fin … Il me faut le rallonger de deux strophes et c’est la panne mais ce n’est pas pour mon blog… Je vais mettre un autre poème !
          A très vite.
          Je demanderai aussi au téléphone pourquoi j’ai deux commentaires en panne à la porte !!! Avec le temps qu’il fait, les pauvres !
          Je t’embrasse chère amie.
          Annie

  7. Superbe!

    Tu réveilles de jolis souvenirs.. le manège au charme désuet du coin de la place, le petit rouleau de réglisse dont se régalait tirer le fil du parfum tout en noircissant nos sourires et nos rires…

    Belle rue gourmande
    Merci pour régal
    bisous

    1. Bonsoir chère Martine,
      Merci d’avoir apprécié ma rue et mes souvenirs gourmands, il fallait si peu pour nous sentir heureux !
      Je t’embrasse.
      Amitiés.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 9937 to the field below: