Le sonnet irrégulier : Montpezat d’Agenais.

Montpezat d’Agenais

J’aimais la promenade aux abords du moulin
Qui de ses bras tendus protégeait son village ;
Sentinelle attentive, il guettait le nuage
Pour tisser dans sa brume un fin rideau de lin.

Il sera désormais, de mes pas, l’orphelin
Quand les jolis coteaux s’habilleront de rose
Avant que le soleil comme une apothéose
Ne pousse l’horizon de son geste câlin…

Ah, je regrette tant les ruelles en pente
Et ma maison perchée, à la vieille charpente,
Abritant mes étés de leur lourde chaleur !

En fermant les volets, je vexais les cigales
Taquinant mon repos de leur chant racoleur
Afin de secouer mes rêves d’astragales.

Annie

32 réflexions au sujet de « Le sonnet irrégulier : Montpezat d’Agenais. »

  1. Bonjour Annie, un beau poème nostalgique où l’on sent tout ton amour pour ton ancienne maison. J’ai vécu ça et il m’a fallu deux ans pour m’en remettre et quand je suis revenue vivre dans le village de mon ancienne maison en 2013, je suis allée la voir et j’ai pris une grosse claque. De la magnifique petite longère en pisé les nouveaux en ont fait une horreur. Du coup, j’ai le coeur serré chaque fois que je passe devant et me dis que si je l’avais gardée…. etc…
    Mais ces regrets au final nous empêchent de vivre et d’être heureux, il nous faut tirer un trait sur le passé pour ne pas avoir envie de pleurer. Je te comprends à 100% et je l’imagine ta maison perchée. Je t ’embrasse.

    1. Bonjour Marie,
      Cette maison était parmi tant d’autres que j’ai dû quitter à cause de la bougeotte de mes parents, celle de mes vacances dernières… Hélas papa n’étant plus il a fallu la vendre. Le village est magnifique… J’aime les pierres et je m’attache aux maisons. Je n’arrive pas non plus à oublier la mienne non loin d’ici !
      Bonne journée et bises.
      Annie

  2. Bonsoir Annie.
    J’aime ce sonnet nostalgique qui éveille mes souvenirs sur les choses auxquelles je tenais et dont les circonstances m’ont dépouillé. C’est la vie et l’on ne peut retenir ce qui s’en va.

    Amitiés poétiques

    1. Bonjour Pierre,
      J’en ai quitté des maisons mais certaines ont été des havres de paix que je regrette tant…
      Oui la vie oblige les séparations… Comme c’est difficile !
      Je te remercie.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonjour Robert,
      Je suis née en Provence mais je l’ai quittée très jeune, à douze ans… C’est pour cela que mes goûts me portent à préférer le Sud de la France. A Montpezat il y avait un poète occitan qui adorait ce moulin et a gagné des tas de prix … Hélas je ne l’ai pas connu longtemps car lui aussi dort au pays des étoiles…
      Je te remercie.
      Bien amicalement.
      Annie

    1. Bonjour Éliane,
      Nous y avons passé de très beaux étés dans ce plus que charmant village mais pas assez longtemps, hélas… J’aurais aimé garder la maison… Elle avait une âme, celle de mon père…
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. Bien sûr que l’on s’attache à la chaleur d’un toit
    Ta muse t’a souflé un sonnet nostalgique
    Qui nous donne en partage un tableau bien magique
    Mais construire au présent ne dépend que de toi !

    Bonjour Annie,
    Un retour vers le passé pour un poème où s’expose avec grâce la beauté de ta plume.

    Bon week-end mon amie
    Gros bisous

    1. Bonjour Marlène,
      Construire le présent Marlène, je veux bien que tu m’en donnes la recette !!!
      Ma poésie est bien trop souvent tournée vers le passé en effet !
      Merci pour tes mots si doux.
      Je t’embrasse.
      Annie

  4. Un brin de nostalgie :

    les lieux possèdent l’âme que nous leur offrons
    pourrait-il la perdre du fait de notre absence ?
    tes vers me confirment que non

    Je connais un toit qui a vu fleurir mon enfance
    qui depuis a suivi d’autres voies, et d’autres voix
    il a appris d’autres résonances.

    Dés que je pense à lui,
    j’y retrouve le sourire d’une mamie
    qui, sous son toit, vivait épanouie

    Ce souvenir nourrit mes espérances
    à des centaines de kilomètres
    La vie s’enrichit de nouveaux paysages

    ABC

    1. Bonjour Annick,
      Il est vrai que ce beau poème est un bel écho que j’ai aimé lire chez toi !
      Merci pour le tout, amitié et mots bien agréables à lire.
      Amitiés.
      Annie

  5. Tu nous offres à nouveau un magnifique sonnet Annie, merci, je les aime tant les moulins d’Occitanie !
    Je t’en remercie, j’avais sur Dans les voiles loué « mon moulin » , du Lauragais, nommé Belbéraud, que j’ai tant aimé et où un ami languedocien m’avait prise en photo, il y a bien longtemps !!

    Ici
    http://dans-les-voiles.over-blog.com/search/Belb%C3%A9raud/

    Bisous du dimanche, je vais de ce pas faire une tarte amandine aux pommes.

    1. Bonjour Marine,
      Je suis allée voir et n’ai pas été déçue du petit tour chez toi !
      Merci de tout cœur Marine et j’espère, mais je n’en doute, pas que la tarte était délicieuse !
      Bises de belle journée.
      Annie

  6. Bonsoir Annie,

    Alors, comme ça, tu vexes les cigales!! 🙂
    Blague à part, quel beau poème fleurant bon le soleil. Il y a encore de très beaux moulins qui nous font plus rêver que les forêts d’éoliennes.
    gros bisous

    1. Bonjour Martine,
      Ah que oui j’aimerais bien encore les vexer les cigales je vais finir par ne plus savoir comment elles chantent !
      En Vende aussi il y a de bien beaux moulins mais pas de cigales….
      Gros bisous pour toi aussi.
      Annie

    1. Bonjour Sedna,
      La nostalgie, toujours la nostalgie ! C’est je crois avec elle que j’écris le plus facilement ou grâce à elle !
      Merci et mes amitiés.
      Annie

    1. Bonjour Lenaïg,
      Je te remercie pour cette lecture de mon sonnet… Hélas je vois que les souvenirs commencent à s’estomper… il reste les photos !
      Amicalement et bises.
      Annie

  7. Merci pour ton commentaire Annie, j’ai découvert Pompadour et ses haras il y a longtemps, dans les années 70, quand je perfectionnais mon apprentissage à cheval et j’y ai passé de bons moments, c’est une belle région que je connais très mal en fait
    Bisous du matin

    1. Bonjour Marine,
      Si tu ne connais pas cette région au vu de tes goût je sais que tu ne serais pas déçue, nous y avons passé des moments mémorables !
      Bises et amitiés.
      A bientôt.
      Annie

    1. Bonjour Gérard,
      C’est un lieu à photos je te l’assure ! J’en ai des tas mais à l’époque je les prenais sur papier !!!
      Bonne journée à toi et bises à vous deux.
      Annie

    1. Bonsoir Annick et bienvenue sur mon blog !
      Je suis allée voir et je retournerai pour lire plus attentivement.
      Merci et bien sympathiquement.
      Annie

    1. Bonsoir Véronique,
      Je te remercie !
      Oh que nous y serions bien toutes deux au pied de ce moulin et dans ce village si beau mais si beau… Si tu voyais la vue ! On en aurait des choses à se dire…
      Hélas retournons à nos moutons d’habitudes nouvelles..
      Je t’embrasse pour une meilleure nuit.
      Annie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 2018 to the field below: