Le sonnet à kirielle : A toi Caly mon adorable chien.

 

Pour toi Caly mon adorable chien

J’avais pris rendez-vous pour ton dernier voyage,
Car je ne savais pas que sous ton beau manteau
Ton petit cœur fragile allait subir l’étau
D’un malheureux destin ratant son aiguillage…

Mais hélas aujourd’hui je vis dans le sillage
De ton chaud souvenir entre enclume et marteau,
Tels ces pauvres damnés que l’on cloue au poteau
D’un malheureux destin ratant son aiguillage…

Ô mon doux animal, si gentil, si mignon !
Te voilà devenu le triste compagnon
D’un malheureux destin ratant son aiguillage…

Comment me résigner à ce cruel trépas ?
Chaque matin j’entends les nouveaux bruits de pas
D’un malheureux destin ratant son aiguillage…

Annie

20 réflexions au sujet de « Le sonnet à kirielle : A toi Caly mon adorable chien. »

  1. Bonjour Annie.
    Beau poème mais marqué par la tristesse de la séparation . C’est qu’ils savent nous donner tant d’affection ces animaux de compagnie que leur perte laisse un grand vide quand ils s’en vont par le chemin final de tout ce qui existe, ce qui nous ramène à ce questionnement des humains, phrase célèbre connue de Pascal  » Qui suis-je ? D’où viens-je ? Où vais-je ?
    Je te souhaite une belle saison de printemps qui te console et t’encourage.

    Amitiés poétiques.

    1. Bonjour Pierre,
      Je te remercie car la peine est toujours omniprésente et l’incompréhension avec des « pourquoi ? » « que s’est-il passé ? » etc…
      En conclusion nous allons partir à la quête d’un prochain nous aussi.
      Amitiés et à bientôt.
      Annie

    1. Bonjour chère Maria,
      Je te remercie pour cette compréhension face à la perte de mon toutou qui même petit tenait une place énorme chez nous…
      Je t’embrasse.
      Annie

  2. Bonjour Annie. C’est un émouvant et bel hommage que tu rends à Caly. Tu ne l’oublieras pas mais il te faudra du temps pour effacer la cruelle blessure qu’inflige la perte d’un petit compagnon rempli d’amour. Ils nous donnent tant!
    Encore une fois je suis de tout coeur avec toi même si mon amitié ne peut effacer ta douleur. Je t’embrasse fort

    1. Bonjour chère Marie,
      Toi l’amie des bêtes ressens et comprends tout ce qu’elles nous apportent mais quand elles s’en vont, bien trop tôt par rapport à leur intelligence, comme c’est difficile…
      Je te remercie pour ton encouragement.
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. De sa bouille réjouie Ō qu’il était heureux !
    Et sa maîtresse encor plus car il comblait ses heures
    Tu es parti trop tôt pour des aires meilleures
    Caly, petit trésor fidèle et valeureux.

    Bonjour Annie,
    Je peux lire ta tristesse dans cet Adieu somptueux et j’attendrai simplement que le temps adoucisse ton chagrin.
    Je t’embrasse

    1. Bonjour chère Marlène,
      Je t’en parlais souvent de notre Caly, sans me douter que très vite il partirait de manière si brutale et incompréhensible…
      Je te remercie pour tes mots si chaleureux et délicats.
      Je t’embrasse.
      Annie

  4. Les mots sauront-ils panser les maux
    que le chagrin répand sur son chemin
    d’un doux compagnon trop vite éteint
    « malheureux destin ratant son aiguillage »

  5. malheureux destin ratant son aiguillage,
    c’est ce qui arrive si souvent et nous fait tant souffrir !
    je n’ai pas de mots pour chasser ta souffrance
    sinon beaucoup de patience …
    bisous …

    1. Bonjour chère Éliane et merci car toi aussi tu comprends…
      Chaque jour est un pas vers l’acceptation…
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonjour Sedna,
      Caly faisait partie de la famille certainement beaucoup trop mais je ne sais faire autrement… Je vais donc recommencer !
      Merci de tout cœur.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonjour et merci beaucoup pour vos mots si poétiques !
      Je passerai vous lire et découvrir votre blog dès que possible, je suis en retard sur mes lectures… !
      A bientôt.
      Amicalement.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 2365 to the field below: