Le Carillon : Dans le monde des songes.

Dans le monde des songes

L’on s’endort chaque soir dans les bras d’une fée
En gaspillant le temps qui nous est imparti ;
Mais comment refuser l’invite de Morphée
Quand le corps est heureux de s’être assujetti ?

Tandis que la raison, dans un songe blotti,
Se laisse transporter par toute une cohorte
D’étranges messagers se pressant à la porte
De notre inconscient qui joue à l’abruti !

Le passé, le présent, voguent sur la mer morte
De nos anciens désirs enfin ressuscités ;
Pendant que nous dormons c’est l’âme qui les porte
Pour les conduire au port, -curieux invités !-

C’est ainsi que parfois au cœur d’une clairière
L’on voit le souvenir pousser la barrière
Pour danser avec nous sur un air bruineux.

Arrivent en renfort un flot de personnages,
Oh les drôles acteurs démontant les rouages
D’un bon ordre établi par un jour lumineux !

Le rêve a ses raisons qui ne sont pas les nôtres,
Faisant venir l’orage il nous envoie aux peautres
Et c’est le cauchemar qui s’amène haineux !

Annie

20 réflexions au sujet de « Le Carillon : Dans le monde des songes. »

  1. Bonsoir Annie. Ben dis donc, pour quelqu’un qui n’est pas inspiré en ce moment, faut que tu me dises quand tu le seras car là tu fais fort. J’adore parce que le sujet sort totalement de l’ordinaire et que tu sais fort bien manier les mots. Mais ça c’est pas nouveau. Bisous

    1. Bonjour chère Marie,
      Je te remercie fort pour ce compliment tellement adorable ! Ce poème n’est pas une nouveauté, j’espère bien en écrire d’autres encore de ce style tu t’en doutes…
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonjour chère Maria,
      Je te remercie d’être passe me lire en dépit de toutes tes occupations !
      Je t’embrasse.
      Amitiés.
      Annie

  2. Pas inspirée toi?
    Et quand je pense que tu me complimentes sur mes rimes à quatre sous mes églantines!!! Tu es trop généreuse!
    Mille mercis
    Et très bonne soirée à toi
    Bises

    1. Bonjour Aliselle,
      C’est toi qui es bien généreuse vraiment ! Et trop sévère avec toi !!!
      A suivre alors dans le même style si je le peux !
      Je t’embrasse pour une belle journée.
      Annie

  3. Là, c’est du lourd, comme dirait Luchini !!!

    une variante, c’est vrai…. J’ai du mal à retrouver la douce Annie !

    bonne nuit, sans invités intempestifs !!

    gros bisous

    Eliane

    1. Bonjour chère Éliane,
      Je rêve beaucoup et me rappelle de mes rêves, donc un poème en est né !
      A bientôt et bisous.
      Annie

  4. Je l’admirais hier ce joli carillon
    Avec sa mélodie aux accords si parfaits
    Aujourd’hui je le lis en sœur de cendrillon
    Car j’accorde mes vers sur un que je parfais.

    Bonjour Annie,
    Je ne peux que louer un si beau joyaux car voilà des mois que j’essaie de faire tinter le mien, si bien j’ai entrepris d’autres travaux. Ton œuvre est simplement divine.
    Je t’embrasse

    1. Bonjour chère Marlène,
      J’ai hâte donc de lire ton petit chef-d’œuvre qui, j’en suis certaine, sera succulent mais parfois il se fait attendre pour se faire ensuite dévorer !
      Je me mettrai à table avec plaisir !
      Je t’embrasse et te remercie.
      Annie

  5. « C’est ainsi que parfois au cœur d’une clairière
    L’on voit le souvenir pousser la barrière
    Pour danser avec nous sur un air bruineux.  » Cette strophe est superbe, ta plume est vivante, céleste et somptueuse

    1. Bonjour Sedna,
      Je suis flattée car je te sais très douée pour les superbes métaphores…
      Merci encore et mes amitiés.
      Annie

    1. Bonjour Fabien ,
      Le rêve est le domaine de notre inconscient qui répare ou angoisse encore plus selon son caprice, nous n’y pouvons rien à part tenter de le décrire comme ici !
      Merci pour votre lecture.
      Amicalement.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 6601 to the field below: