Le sonnet français : Le deuil de la nature.

 

 

Le deuil de la nature

La fontaine s’est tue abandonnée au temps,
J’aimais dans mon jardin laisser courir ma plume ;
Où se sont égarés les doux chants du printemps
Dont l’haleine aujourd’hui fait que la bouche fume ?

Tout est silencieux et le jour que j’attends
Pour sortir sa langueur s’enveloppe de brume ;
Envieux du sapin aux rameaux persistants,
Mon prunus déjà nu, pleurniche et puis s’enrhume !

Mais la fleur en mourant livre encor son parfum ;
Des restes de l’été, satisfaisant sa faim,
C’est dans un pot-pourri que la nature expire.

Sous un soleil pâlot qui manque un peu d’entrain
Je me raisonne alors, ce pourrait être pire
Si je n’étais plus là pour finir ce refrain !

Annie

26 réflexions au sujet de « Le sonnet français : Le deuil de la nature. »

    1. Bonsoir cher Robert,
      En effet surtout que cet automne flirte avec l’été !
      Du talent tu en as… mais dans un autre domaine que j’admire tout autant !
      Bien amicalement.
      Annie

  1. bonjour chère annie, c’ est un très beau sonnet que tu nous livres avec son émotion qui vibre aux premiers frimas, mais l’ automne est une magnifique saison si chargée en couleur , à chacun son interprétation , mes compliments j’adore le tien, belle soirée, je t ’embrasse

    1. Bonsoir chère Véronique,
      La période automnale rimait pour moi avec la rentrée des classes et le mot froidure !!! Mais tu as raison c’est une très belle saison…
      Je t’embrasse et te remercie de tout cœur.
      Annie

  2. L’automne réserve plein de belles surprises Annie et toutes les feuilles ne sont pas encore tombées, heureusement. On te sent un peu tristounette de la fin de la belle saison. Hauts les coeurs, vont venir les belles couleurs et avec elle un poème te sera inspiré je n’en doute pas. Gros bisous

    1. Bonsoir chère Marie,
      Merci et oui tu as encore tout deviné… tu en connais la raison… !
      Les nouvelles sont bonnes mais très, très chères…. Je te dirai !
      Gros bisous d’excellent week-end.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonsoir cher Gérard,
      Oh oui il y a longtemps que le temps n’avait été aussi beau ! Donc ne pas grogner contre la saison nouvelle !
      Amitiés et bises.
      Annie

  3. Ici comme toujours, malgré quelques averses, l’automne est et sera flamboyant alors j’apprécie cette mélancolie automnale que tu décris si bien Annie mais j’attendrai un peu pour la ressentir…
    Bisous

    1. Bonsoir chère Marine,
      L’automne est je crois la saison du romantisme en effet et de la nostalgie… mais c’est une bien belle saison !
      Merci et bises de bon week-end.
      Annie

  4. Je suis riche à foison de toutes ces pépites
    Que tu sèmes d’un cœur vraiment si généreux !
    Ce sonnet saura plaire à tous les amoureux
    De nature, en son seing, tu nous précipites.

    Bonjour Annie,
    Une merveille ce poème et j’adore l’illustration !

    Je t’embrasse

    1. Bonsoir chère Marlène,
      Moi je suis riche de vos si gentils commentaires !
      Quant à l’illustration il s’agit de mon ancien jardin…
      Merci Marlène et gros bisous.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonsoir chère Sedna,
      Je te remercie et je suis d’accord avec toi, l’automne est bien la saison des poètes !
      Je te souhaite un excellent week-end.
      Amicalement.
      Annie

    1. Bonsoir chère Béatrice,
      Ce sonnet correspond bien au temps de ce jour ! Nous avons été gâtés cette saison, ne pas se plaindre donc !
      Merci pour ta lecture et bisous.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 3982 to the field below: