Le Carillon : Rêve secret.

Rêve secret

J’ai rêvé maintes fois d’une grange discrète
Où nous irions tous deux recompter les moutons
D’un ciel si bienveillant, que pour notre amourette,
Il irait décrocher la lune et ses boutons !

Et même s’il fallait progresser à tâtons
Sur un chemin de croix nous privant de ripaille,
Ah que nous serions bien allongés sur la paille, 
Sous le couvert d’un gîte aux rustiques festons !

Le chant d’une hulotte, un galop de harpaille,
Me jetteraient tremblante au creux de tes deux bras ;
Ton désir étant loin d’un fumet de cipaille,
Tu te ferais berger de mon faux embarras !

Le manteau de la nuit tombant en cascatelles
Couvrirait la pudeur d’un morceau de dentelles
Pour lequel je n’aurais ni remords ni regret !

Mais faut-il une suite à ma douce chimère ? 
Imaginons un peu qu’une brave commère
Ait pour notre aventure un quelconque intérêt !

En tirant le rideau sur ma petite histoire,
J’implore également mon aimable auditoire,
De ne rien dévoiler d’un probable secret !

Annie

28 réflexions au sujet de « Le Carillon : Rêve secret. »

  1. Coucou Annie. Oh qu’il est beau ce poème romantique et plein de tendresse. Délicieux. Promis je n’irai rien dévoiler… LOL! c’est bon de lire de jolis mots quand on a un peu le coeur en détresse depuis hier. Ca m’a fiché un de ces coups! Je t’embrasse.

    1. Bonsoir chère Marie,
      Pardon pour le retard que je prends souvent en ce moment, les travaux de notre chambre m’ont bien occupée !
      Merci pour ce si charmant commentaire et gros bisous.
      Annie

  2. Puisqu’il nous faut la taire ou nous serons commères
    Le choix est vite fait ! Reste silencieux
    Toi le faux pitre aux airs irrévérencieux
    Je peux l’être des fois qui ne sont qu’éphémères.

    Bonsoir Annie,
    Que c’est beau ! Romantisme et humour se marient à merveille.
    Toutes mes félicitations !
    Je t’embrasse

    1. Bonsoir chère Marlène,
      C’est bien ce que j’ai voulu cette fois-ci : du romantisme et un brin d’humour, tu as tout compris !!!
      Merci pour ces mots bien appropriés comme toujours et gros bisous.
      Annie

    1. Bonsoir chère Annick,
      Quel beau compliment… Et comme j’aime cette chanson… Je suis touchée, merci et je t’offre mes amitiés.
      Annie

    1. Bonsoir Mahina et pardon pour le retard à vous répondre, j’en suis désolée…
      Merci pour votre très aimable appréciation.
      Amicalement.
      Annie

    1. Bonsoir cher Robert,
      Alors là Robert si ce compliment est sincère, je suis aux anges, moi qui aime Brassens, je vais rougir de plaisir !
      Bon week-end et pardon pour le retard…
      Annie

    1. Bonsoir cher Gérard,
      On a le droit de rêver n’est-ce pas ? C’est maintenant ou… maintenant !!!
      Bon week-end à vous deux et bises.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 3010 to the field below: