Le sonnet curtal : Quand naît la nuit.

Quand naît la nuit

A l’heure où le corbeau fait taire sa disgrâce,
Le joyeux rossignol reprend son doux refrain ;
Toutes les fleurs dehors s’endorment avec grâce.

Dans un soupir, le jour que la lune embarrasse,
Recule devant Nyx dont l’éclat purpurin
Colore l’horizon que mon regard embrasse.

Dans l’océan du ciel voguent tous les secrets,
Que la terre endormie, en murmures discrets,
Confie à chaque étoile.

Quand l’ombre se fiance au silence soudain,
Il est temps d’attraper le songe du jardin
Pour enrichir ma toile…

Annie

23 réflexions au sujet de « Le sonnet curtal : Quand naît la nuit. »

  1. Bonjour Annie. La photo est très belle et les mots tout autant. J’apprends en vous lisant vous les poétesses classiques et académiques car si je savais ce qu’est un sonnet, j’ai appris avec toi le mot « curtal ». De jolis mots sur lesquels je te souhaite un bon w-e et t’embrasse

    1. Bonjour Marie,
      De ce ciel tu en aurais fait une petite merveille !
      Merci d’apprécier toutes mes formes de poèmes, c’est gentil !
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Je te remercie pour cette proposition bien alléchante car je connais la valeur de tes clichés ! Oui je te le demanderai pour un joli poème !
      Bon week-end et encore merci.
      Je t’embrasse.
      Annie

  2. Bonsoir Annie,

    Le Lever, le Coucher,car bien souvent ils se ressemblent,deux moments particulièrement fort de la journée. Normal qu’ils inspirent de si jolies choses.
    Merci pour ce magnifique duo mots/photo.
    Bisous

    1. Bonjour Martine,
      Il est vrai que ces deux moments sont privilégiés car les couleurs sont très souvent magiques ou mystérieuses à souhait !
      Merci plutôt à toi chère Martine !
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonjour Marine,
      Oh ce sonnet a juste deux vers courts en refrains et des tercets au lieu de quatrain… Pas si difficile que ça paraît ! Il faut trouver l’inspiration par contre !
      Merci à toi et un excellent week-end.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonjour Sedna,
      Oui je connais ton amour du ciel et les belles images que tu en sors ! Alors merci d’apprécier !
      Je te souhaite un excellent week-end.
      Annie

  3. Je comprends maintenant d’oû te vient ce talent
    Quand en vers de ta main tu vas tisser tes toiles
    En fait l’or de ta plume est celui des étoiles
    Au nombre de carats sans nul équivalent

    Bonjour Annie.
    Magiques ! Le fond et la forme de ce sonnet curtal, j’apprécie autant que j’apprends !
    Gros bisous

    1. Bonjour Marlène,
      Magiques sont plutôt tes mots qui me touchent énormément ! Merci et un doux week-end chère Marlène.
      Gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour Gérard,
      Je pense qu’actuellement tu te promènes en Italie et tu as bien raison ! Ramène-nous de belles photos !
      Merci d’être passé lire avant ce départ…
      Je t’embrasse.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 3155 to the field below: