Le sonnet à rebours : Anniversaire.

 

Anniversaire

N’es-tu donc plus qu’un souvenir,
Un simple nom sur une plaque,
Un océan devenu flaque

Ne reflétant pas d’avenir ?
Peut-on parler d’anniversaire
Quand de chagrin le cœur se serre ?

Pour toi je cueillerai la fleur,
Qui sur la fibre paternelle,
Laisse venir la coccinelle
Pour y déposer sa couleur.

Je sécherai mon dernier pleur
Pour lui chanter ma ritournelle,
Et si le bon Dieu la rappelle
Oh qu’elle emporte ma douleur !

Annie

21 réflexions au sujet de « Le sonnet à rebours : Anniversaire. »

  1. Bonjour Annie. Je crois deviner un très bel hommage à ton papa et comme toujours avec toi c’est beau. J’ai perdu papa en 1998 et maman en 2012 et il n’est pas un jour où je n’ai une pensée pour eux. Ils sont toujours là dans mon coeur. Je t’embrasse.

    1. Bonsoir Marie,
      C’est tout à fait ça… J’y pense beaucoup plus cette année à l’occasion de la Toussaint mais je suis comme toi, je ne peux oublier, je vis avec.
      Merci et gros bisous.
      Annie

  2. Garder le souvenirs des fleurs
    des confidences et des tendres baisers
    eux seuls effacent les pleurs
    redonnant le sourire au fond des cœurs
    garder le souvenir en se sachant toujours aimé

    1. Bonsoir Véronique,
      Merci pour ce si gentil compliment sur ce poème auquel je tiens particulièrement tu t’en doutes…
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. En ce jour comme toi je fête aussi mon père
    La douleur dans tes vers sait atteindre mon coeur
    Et leur magnificence éteindre ma rancœur
    D’avoir été privée, enfant, de ce repère.

    Bonsoir Annie,
    Je n’aurais pu écrire plus bel hommage à tous ceux que l’on aime et qui nous ont quittés.
    Avec toute ma tendresse
    Je t’embrasse

    1. Bonsoir Marlène,
      Vraiment que tes mots sont aimables et délicats… Ma chance est d’avoir connu mon père plus longtemps que toi, même si……………
      Je t’embrasse.
      Merci encore.
      Annie

  4. En ces jours où l’on honore la mémoire de nos disparus, un bel hommage à un de tes proches. Même absents, ceux que l’on a perdus sont toujours dans un coin de notre coeur.

  5. Un hommage et de bien jolies pensées pour ton papa, sans doute, tu es pleine de talents, bravo pour ce sonnet de charme, j’ai aimé aussi la coccinelle qui vient donner sa couleur tendre !

    1. Bonsoir Marine,
      Je te remercie de tout cœur ! Moi aussi j’ai aimé cette image qui m’est venue à l’esprit et tant mieux !
      Amitiés.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 4650 to the field below: