Le sonnet polaire : Mystérieuse nuit.

Merci Annick pour ce clin d’œil à mon poème !

 

http://jardin-des-mots.eklablog.com/clin-de-lune-a153302700

 

 

Mystérieuse nuit

Le jour baisse les yeux, la nuit entre en prière,
Hélios a sombré dans un sommeil divin,
L’étoile du Berger n’éclaire pas en vain,
La douce Séléné baigne dans sa lumière

Toute une humanité qui traîne son chaînon.
C’est l’heure où chaque bruit fait taire son canon ;
Le silence est gourmand de rêve et de mystère…

Chaque ombre qui se meut précipite le pas,
Le noir à la raison lance son serpentaire
Pour échapper plus vite au curieux trépas.

Bienheureux est celui qui dort dans sa chaumière !
Sous la voûte des cieux le pauvre en son ravin
Élude la question, la noyant dans son vin :
De l’ange ou du démon, qui ferme la paupière ?

Annie

 

 

26 réflexions au sujet de « Le sonnet polaire : Mystérieuse nuit. »

  1. Bonsoir Annie. C’est comme toujours avec toi un très beau poème avec des mots que l’on « sent », on entre dans ta nuit… avec une fin un peu triste pour celui qui dort en son ravin quand nous avons la chance d’avoir un toit. J’aime tes mots et te souhaite douce nuit « mystérieuse et lumineuse ». Bisous

    1. Bonjour chère Marie,
      Je te remercie pour ce commentaire si agréable à lire ! Oui la nuit est mystérieuse mais pas toujours tendre avec certains…
      Je te souhaite un excellent week-end.
      Gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour chère Éliane,
      Merci pour tes mots !
      Oui nous avons de la chance d’avoir nos maisons et de ne voir que la jolie face de la nuit !
      Gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour chère Béatrice,
      Je te remercie pour ton commentaire si juste. Même face à la nuit nous ne sommes pas égaux.
      Je t’embrasse.
      Annie

  2. De l’ange ou du démon, qui ferme la paupière ?
    Pour moi seul le Divin détient la vérité
    Attendu que l’humain avec célérité
    Peut commettre des faits dignes d’un coeur de pierre.

    Bonsoir Annie,
    J’aime infiniment ce sonnet polaire soulevant en sa fin une belle réflexion. Toute la finesse est de laisser chacun s’interroger et selon les commentaires, tu peux voir que nous y répondons différemment.
    Je t’embasse bien fort

    1. Bonjour chère Marlène,
      Merci pour ce très beau commentaire… Qu’un poème conduit à discussion voilà une belle récompense !
      Je t’embrasse pour un excellent week-end.
      Annie

    1. Bonjour cher Robert,
      Là je me doute que question photo, tu peux mieux faire !!!
      Merci pour cette franchise qui met mon sonnet en valeur !
      Amitiés.
      Annie

  3. Approchant à pas de loup
    la nuit étend son noir manteau
    sur une moitié de la terre
    celle qui, bon an mal an,
    s’endormira
    tandis que l’autre
    se confrontera
    au jour naissant
    ainsi va la pendule de nos vies
    quelque soit l’endroit
    où nous nous éveillons…

    1. Bonjour chère Annick,
      Ceci est un commentaire très poétique qui me plaît car oui ce décalage est aussi magique depuis la nuit des temps !
      Amitiés.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 3421 to the field below: