Le roundel : Brusque froidure.

Brusque froidure !

Les cieux sont bleus, la terre est blanche,
Bonhomme hiver est frauduleux !
Mais que m’importe sa palanche,
Les cieux sont bleus !

Sont revenus, c’est fabuleux !
Tous les oiseaux en avalanche
Pour secouer mon cœur frileux.

Mais si j’ai du pain sur la planche
Dans mon univers populeux,
Jamais ce bonheur-là ne flanche ;
Les cieux sont bleus !

Annie

22 réflexions au sujet de « Le roundel : Brusque froidure. »

  1. Prêts à nous rendre visite tous ces jolis oiseaux !
    Le soleil de l’hiver !
    Et leurs petites pattes dans la neige sont si jolies ! J’adore ce poème !
    Bisous !

    1. Bonsoir Marie,
      En plus ce n’est pas un rondel mais……………………roundel !!!! La forme ressemble en effet !
      Merci de tout cœur et gros bisous.
      Annie

  2. Il est vraiment mignon ce petit passereau
    Picorant dans la neige un peu de pain en miettes
    Autant que ce roundel sorti des oubliettes
    Par un génie en vers loin du poetereau !

    Bonsoir Annie,
    C’est par toi déjà que j’avais découvert cette forme poétique que je trouve vraiment trés belle, comme son cousin le rondeau. Réussir à adoucir l’hiver, chére fée de la rime, toi seule peut le faire !
    Je t’embrasse chaleureusement

    1. Bonsoir chère Marlène,
      J’avais pris ce rouge-gorge en photo dans mon ancien jardin que fréquentaient beaucoup d’oiseaux !
      Oui cette forme proche du rondel est très agréable aussi !
      Merci beaucoup et gros bisous.
      Annie

  3. Magnifique texte dans sa simplicité choisie, j’aime beaucoup, et le beau Titi qui fait mon bonheur chaque fois que je l’aperçois dans sa belle tenue, si indépendant, si attentif à tout ! Merci Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 3406 to the field below: