Le sonnet marotique : Indicible colère.

 

Merci à mon amie de plume Maria pour sa mise en page !

Indicible colère

Quarante ans de silence et voilà que soudain,
Le peuple dans la rue explose de colère
Contre nos dirigeants au pouvoir séculaire
Qui semblent oublier les enfants de Verdun !

Rien ne manquait pourtant dans notre beau jardin,
Si ce n’est quelquefois un trop petit salaire,
Mais chacun de savoir que pour moins de galère,
Rien ne sert d’imiter notre monsieur Jourdain !

Un trop plein d’injustice attise un feu de paille
Qui bien loin de calmer un désir de ripaille
Réveille le volcan d’une France aux abois…

Chaque fin de semaine aggrave la discorde,
Et tandis que certains pensent miséricorde,
Une meute de loups quitte aussi les grands bois !

Annie

20 réflexions au sujet de « Le sonnet marotique : Indicible colère. »

  1. Bonjour Annie,
    Tu imagineras aisément à quel point je peux aimer ce sonnet. La France fout le camp mais comme c’est à petit feu qu’on nous enfume, on tient le choc et on ne se révolte pas. Jusqu’au jour où…. Je t’embrasse

    1. Bonjour Éliane,
      Notre siècle n’est pas celui des lumières semble-t-il !!!
      Quand les hommes et les femmes seront-ils enfin égaux en dépit de leurs différences ?
      Merci et gros bisous.
      Annie

  2. Comment dire avec art ce que d’autres rugissent
    Un trimestre et plus sans se faire écouter
    Car ils entrainent ceux qui plus que mal agissent
    « Douce France, pays des libertés, où t’es ? »

    Bonjour Annie,
    Un sonnet admirable et qui décoiffe bien dans ce climat venteux ! Pour sûr actuellement on est très loin du « Liberté, Egalité, Fraternité »…

    1. Bonjour Marlène,
      Comme tu le dis les valeurs apprises à l’école sont v bien controversées et de manière violente hélas…
      Merci pour ton témoignage et gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour Sedna,
      Qu’importe notre opinion, la crainte est omniprésente face à ces émeutes. A quand la justice, la vraie .
      Merci et mes amitiés.
      Annie

    1. Bonjour Gérard,
      Merci pour ce retour chez moi qui me fait plaisir !
      Merci aussi pour ta gentille appréciation !
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. Se révolter oui, mais pas en marchant aux côtés des pires malfrats, je pense que maintenant il faut cesser d’ajouter encore de la violence et décider de ne pas faire le jeu des casseurs, de trouver d’autres alternatives…

    1. Bonjour Marine,
      Je ne suis une adepte d’aucune violence et je regrette que les événements aient fait « sortir les loups des bois » !
      Merci Marine et bisous.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 8395 to the field below: