Le sonnet marotique : Tristes voyous.

 

Tristes voyous

A vous tristes voyous ma leçon de morale !
Que vous n’entendrez pas, vous n’avez plus de cœur,
Simplement ce besoin d’attiser la rancœur
Afin d’être nourris de l’odeur de son râle !

Cogner, casser, voler, effroyable spirale,
Dont chacun d’entre vous ne sortira vainqueur.
Mais pensiez vous vraiment qu’une infâme liqueur
Vous rendrait bien plus forts qu’un mur de cathédrale ?

A cultiver la haine on ne récolte rien,
Le peuple est fatigué mais il n’est pas vaurien
Il voudrait simplement un peu plus de justice.

Vous vous trompez de cible, oiseaux de nos malheurs !
Après votre passage en brûlant nos valeurs
Vous reculez le jour d’un possible armistice…

Annie

22 réflexions sur « Le sonnet marotique : Tristes voyous. »

  1. Bonsoir Annie. Un sonnet qui t’a inspiré par la triste actualité et j’ai bien failli de mon côté écrire un poème sur le même sujet mais au final j’ai renoncé et j’ai bien fait. Ce ne sont pas des voyous Annie, ce sont des salauds, des lâches qui n’ont même pas le courage de montrer leurs visages et se cachent sous des masques ou des cagoules. Ce ne sont pas nos combats qu’ils défendent mais leur soif d’attaquer les fondements de notre société par des actes infâmes. Ta colère est douce, la mienne aura été plus violente mais si j’ai renoncé c’est pour ne pas justement montrer ma violence en réponse à la leur.
    Tu as bien fait, ta muse t’a bien inspirée et le message est clair : on en a marre! Je t’embrasse

    1. Bonsoir Marie,
      Comme toi je ne comprends pas comment au nom de l’égalité sociale on a pu en arriver à toute cette haine gratuite mais qui va coûter bien cher…
      Il est grand temps de remettre les leçons de morale dans nos école et d’être BEAUCOUP plus sévères…
      Merci pour ton témoignage chère Marie.
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonsoir Gérard,
      Mais comment ai-je pu t’oublier ?… Pardon et merci pour ce trait d’humour dont tu as le secret !
      Je t’embrasse.
      Annie

  2. Bonsoir Annie un sonnet comme je les aime qui dénonce la violence gratuite et celle ci met à mal ceux qui revendiquent des droits une justice pour tous pour conserver le combat de nos aînés et il est vrai aussi que le gouvernement agis de façon à déclenché la colère un peu comme ci c’était voulu
    Douce soirée je t’embrasse
    Un sonnet Marotique dés que le temps me le permettra j’en ferais un je t’embrasse amitiés

    1. Bonsoir Béatrice,
      Je te remercie pour ton témoignage qui rejoint celui de beaucoup de personnes, quant à moi je ne peux comprendre certains et leurs actions de violence, qu’importe la raison… La folie humaine n’a ps de m limite malheureusement…
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonsoir Robert,
      Waouh ! Je ne suis pas digne de ce grand homme mais je te remercie de tout cœur !
      Bonne soirée et mes amitiés.
      Annie

  3. Tellement vrai. La France est en vrac et ces salopards continuent de mettre à sac ce qu’il en reste. Tes mots contenus expriment ce que l’on ressent tous, la colère contre la médiocrité..

  4. Quelle verve en béton sous la plume d’Annie
    Pour dénoncer les bris trop souvent répétés
    De tous ces destructeurs aux neurones pétés
    Qui misérablement en ont pris la manie

    Bonjour Annie,
    Un superbe sonnet dans le fond et la forme car je trouve aussi ces agissements intolérables, je ne cautionnerai jamais ces bassesses, quelque puissent être les revendications.
    Bravo et gros bisous

    1. Bonsoir Marlène,
      Je suis tout à fait en accord avec tes mots… Nous n’aimons pas l’injustice mais on ne peut cautionner la violence.
      Merci de tout cœur chère Marlène et gros bisous.
      Annie

    1. Bonsoir Annick,
      Je pense que les voyous n’ont malheureusement pas beaucoup de plomb dans la cervelle !!!
      Merci Annick et une bonne soirée.
      Annie

    1. Bonjour Jean ,
      Je comprends ta réaction car j’ai hésité pour cette photo mais je trouve justement qu’elle contraste fort avec ce qui se passe ! Avant on rêvait devant les vitrines aujourd’hui on les casse !
      Amitiés aussi et merci !
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 6453 to the field below: