Virelai à deux plumes : En quête du bonheur

 

BLOG EN PAUSE

En quête du bonheur

Chez nous chante le coq et la poule caquette,
Dès le petit matin le tracteur est dehors,
Le brave agriculteur soulève sa casquette,
Et l’on mange souvent à la bonne franquette
Tous les meilleurs morceaux du plus gros de nos porcs !

Les plus gourmets ont faim d’une bonne blanquette,
Carottes et poireaux, en rondelles alors,
Viennent accompagner du riz dans la barquette
Sans oublier, bien sûr, pour saucer, la baguette ;
Là démarrent les ris enchantant nos décors !

Chez nous chante le coq et la poule caquette,
Dès le petit matin le tracteur est dehors,
Le brave agriculteur soulève sa casquette,
Et l’on mange souvent à la bonne franquette
Tous les meilleurs morceaux du plus gros de nos porcs !

La fête du village augure la guinguette
Et les cloches aussi battent tous les records !
Quand le mois de juillet lance sa musiquette,
Sur un parquet vieillot, on s’essaie aux claquettes,
Mais tant pis si les pas méprisent les accords !

Chez nous chante le coq et la poule caquette,
Dès le petit matin le tracteur est dehors,
Le brave agriculteur soulève sa casquette,
Et l’on mange souvent à la bonne franquette
Tous les meilleurs morceaux du plus gros de nos porcs !

Marlène et Annie

Merci à mon amie de plume Marlène , très talentueuse, pour avoir écrit à quatre mains ce Virelai !

 

24 réflexions au sujet de « Virelai à deux plumes : En quête du bonheur »

  1. Notre patrimoine à préserver absolument n’en déplaise à ces imbéciles faisant procès aux coqs qui chantent, aux cloches des vaches… Comme si la justice était en manque de dossiers ! Suis révoltée..

    1. Bonjour Sedna,
      Je te comprends tout à fait ! Notre époque manque absolument de jugeote et ce de plus en plus ! Merci Sedna et mes amitiés.
      Annie

  2. Coucou Annie et Marlène

    Un beau poème pour défendre le cœur de nos campagnes et de nos éleveurs j’adore chez moi j’ai un coq qui chante tous les matins je sais ainsi que le jour est levé et cela ne me dérange pas le moins du monde pourtant même retirer un peu de la ville nous ne sommes pas à la campagne mais je trouve que c’est plus agréable que le vrombissement
    des motos et des voitures …bisous l’amie douce journée bon weekend .

    1. Bonjour Maria,
      Je ne supporte pas tous ces bruits agressifs, Je vois que nous avons les mêmes goûts et je n’en suis pas surprise !
      Merci et gros bisous Maria.
      Annie

  3. Bonjour Annie,
    Je suis passée chez Marlène en premier et tu liras chez elle tout le bien que je pense de ce virelai à 2 mains. J’aime bien sûr mais je préfère ne pas faire un copier-coller et te laisser lire chez notre amie commune… Je t’embrasse

  4. un poème comme je les aime …avec la vie de nos villages !
    le chant du coq ? j’en ai un près de chez moi qui se moque du qu’en dira-t-on !!! (rires))
    Bisous

  5. Bravo Annie, c’est magnifique, j’ai adoré ! Et fi à ceux qui n’aiment pas les sons de la campagne, que viennent-ils faire alors dans nos belles régions au terroir plein d’attraits !
    Bonne pause, je t’embrasse

    1. Bonjour Marine,
      Je termine ma grande pause, je reprends doucement, l’été est bien là encore !
      Merci pour ton opinion bien sage !
      Amitiés et bises.
      Annie

  6. Bonjour Annie,
    Je t’avais composé un joli quatrain le 13 au soir pour te remercier ainsi que tous tes amis et leur si bel accueil mais comme je ne le vois pas je pense qu’il s’est égaré alors je te laisse juste un nouveau message car je n’avais pas enregistré le précédent pour le reposter. Je relis notre poème tous les jours et il me plait toujours davantage, je peux le dire sans prétention car c’est de de ta muse qu’est venue la plus belle des étincelles ! Sur mon site il compte aussi de très nombreuses lectures alors je m’en réjouis.
    Je t’embrasse bien fort

    1. Bonjour Marlène,
      En effet je n’ai pas eu vent de ce quatrain, oh que c’est dommage, mais pas grave !
      Merci chère amie d’avoir poursuivi avec moi ce poème e n hommage au simple bonheur de vivre aux côtés de dame nature !
      A bientôt et gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour Marie-Luce,
      Nous ne sommes plus très nombreux à fêter nos saints patrons alors MERCI à toi d’y avoir pensé !
      Amitiés toujours.
      Annie

  7. Les coqs chantent, parfois cela ne sent pas très bon mais c’est passager, les cloches nous rappellent le temps, les chiens aboient, les vaches meuglent, c’est la Vie!!! Les citadins qui râlent, je me demande ce qu’ils recherchent. S’il n’y avait que le silence, ils râleraient après ce silence!!!
    Bonne fête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 6388 to the field below: