Le Pantoum : A la pêche aux souvenirs.

A la pêche aux souvenirs

J’ai côtoyé trop de détresses,
Je ne pleure qu’un seul marin.
Les champs de blé n’ont plus leurs tresses,
Coquelicot est bien chagrin.

Je ne pleure qu’un seul marin,
Bel océan devient sa tombe.
Coquelicot est bien chagrin,
L’automne craint une hécatombe…

Bel océan devient sa tombe
Dès qu’il se noie en l’horizon.
L’automne craint une hécatombe,
La feuille roussit le gazon.

Dès qu’il se noie en l’horizon,
Mon regard cherche un doux visage.
La feuille roussit le gazon,
L’oiseau prépare son voyage.

Mon regard cherche un doux visage
Sur le ponton d’un vieux vaisseau…
L’oiseau prépare son voyage,
Adieu l’été, joli berceau !

Sur le ponton d’un vieux vaisseau,
Je berce encor mon vague à l’âme.
Adieu l’été, joli berceau,
Parfums de rose et de cinname…

Je berce encor mon vague à l’âme,
Ainsi qu’on berce un enfançon.
Parfums de rose et de cinname,
Il est temps de faire moisson !

Ainsi qu’on berce un enfançon,
Mes souvenirs sont des caresses…
Il est temps de faire moisson,
J’ai côtoyé trop de détresses !

Annie

26 réflexions au sujet de « Le Pantoum : A la pêche aux souvenirs. »

    1. Bonjour Sedna,
      Je te remercie. Moi aussi je les aime mais il fait trouver un bon thème et le conduire dans les règles, pas toujours facile !!!
      Amitiés.
      Annie

  1. Pantoum quand tu nous tient Erato doit se mettre
    A trembler de frayeur de la difficulté !
    Mais je te félicite, en poétesse maitre
    D’oeuvre tu réussis à me faire exulter.

    Bonjour Annie,
    Qu’il est beau ce pantoum et agréable à lire ! Une oeuvre d’exception dont on peut être fière, sans rien de trop, qui méritera tous les commentaires élogieux que tu vas recevoir. BRAVO !
    Bon week-end et gros bisous

  2. Bonjour Annie,

    La mer, ses colère, ses caresses… tous ces cœurs ( et corps) qu’elle prend et ne lâche plus.
    Superbe poésie
    gros bisous

    1. Bonjour Martine,
      La mer est un vaste sujet et quand on a été fille de marin, encore plus !!!
      Merci, il ne faut pas que j’oublie d’aller jeter un œil chez toi…
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonjour Marine,
      Oui c’est certain mais j’y suis désormais habituée, c’est le thème à trouver qui n’est pas simple !!!
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonjour Robert,
      Il est vrai que nous avons de la chance sur mon forum poétique d’appendre les formes anciennes ! Je ne les connaissais pas toutes moi non plus !
      Amitiés.
      Annie

  3. J’admire ton pantoum
    en poursuivant l’été
    de tourner les pages des saisons
    je ne suis point pressée
    elles ont leurs sourires et leur larmes
    quelles habillent de leur charme

    j’admire ton pantoum
    et ta moisson versifiée
    de tourner les pages de l’année
    je ne suis point pressée
    elles ont leurs bonheurs et leurs drames
    quelles tissent sans amalgame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 9684 to the field below: