Prix de poésie : Palmarès du 21 ème Concours de Nouvelles et de Poésies 2019, Encres Vives, Cholet.

Merci à Encres Vives de m’avoir octroyé le premier prix sur le thème  » Le rideau se lève » pour mon poème,  » Secret de Polichinelle » !

Secret de Polichinelle

J’ai rêvé maintes fois d’une grange discrète
Où nous irions tous deux recompter les moutons
D’un ciel si bienveillant, que pour notre amourette,
Il irait décrocher la lune et ses boutons !

Et même s’il fallait progresser à tâtons
Sur un chemin de croix nous privant de ripaille,
Ah que nous serions bien allongés sur la paille, 
Sous le couvert d’un gîte aux rustiques festons !

Le chant d’une hulotte, un galop de harpaille,
Me jetteraient tremblante au creux de tes deux bras ;
Ton désir étant loin d’un fumet de cipaille,
Tu te ferais berger de mon faux embarras !

Le manteau de la nuit tombant en cascatelles
Couvrirait la pudeur d’un morceau de dentelles
Pour lequel je n’aurais ni remords ni regret !

Mais faut-il une suite à ma douce chimère ? 
Imaginons un peu qu’une brave commère
Ait pour notre aventure un quelconque intérêt !

En tirant le rideau sur ma petite histoire,
J’implore également mon aimable auditoire,
De ne rien dévoiler d’un probable secret !

Annie

22 réflexions sur « Prix de poésie : Palmarès du 21 ème Concours de Nouvelles et de Poésies 2019, Encres Vives, Cholet. »

  1. Délicieux, j’adore bien sûr tu le sais. J’aime ton style et j’aime quand tu te fais doucement coquine. Ce prix tu le méritais bien et je t’en décerne un second : celui de ma poétesse préférée. Vous n’êtes pas nombreux, nombreuses, qui m’apportent à chaque poème ou un sourire, ou une larme, ou simplement un moment de bonheur. Je t’embrasse

  2. Félicitations Annie, pas de majuscules aujourd’hui, mon chat, la patte prise dans une portière m’a profondément griffée sur la main gauche, bandages et antibios, le chat va bien, bisous

    1. Bonjour Marine,
      J’ai lu que cette main n’est pas vraiment guérie ? Coquin de chat.. !
      Quant à moi je suis « handicapée » de la joue à tel point que je suis aussi sous médicament. Une infection importante, je ne suis pas belle à voir ! Quelle en est la cause ? C’est curieux et pénible…
      Je t’embrasse.
      Annie

    1. Bonjour cher Flormed,
      Comme je te l’ai dit souvent, tu mériterais la moitié du diplôme ou plus, car tu m’as tour appris sur cette belle poésie que j’aime !
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. Même quand tu t’empares avec humour léger
    D’un sujet en rimant la faute originelle
    Dans ton secret dit de Polichinelle
    Tu sais divinement les honneurs agréger.

    Bonsoir Annie,
    Je t’applaudis de tout coeur sur ce grand poème et te félicite pareillement pour cette belle récompense.
    Je t’embrasse tendrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 8610 to the field below: