Le Trivers Hugolien : Automne.

Un grand merci cher   Flormed  pour cette superbe mise en page !

 

Automne

La pluie a déposé quelques perles de pleurs
Sur la pelouse sèche et dans le cœur des fleurs
Qui pensaient bien mourir sans connaître l’automne.

Muni de sa palette et de ses doux pinceaux,
Mêlant le pourpre à l’or, dans l’argent des ruisseaux,
La nature a repeint sa robe de cretonne.

Ravis, les cyclamens et colchiques des prés,
Quittent leurs vieux tombeaux pour des lieux mordorés,
Pendant qu’au loin, l’été, siffle un air monotone !

Annie

28 réflexions sur « Le Trivers Hugolien : Automne. »

  1. Cette année à l’automne ont fleuri des bouquets
    De trivers et le mien s’ouvrira ce dimanche !
    Après Iris, Annie, un charme dans la manche
    Sort ses rimes et boum ! J’eus d’extase un hoquet !

    Bonjour Annie,
    Il est absolument parfait ce trivers, rien ne manque, rien n’est de trop ! Juste des mots simples formant des rimes mélodieuses dans un concerto d’images pour le lecteur.
    Un spectacle magique !
    Je t’embrasse bien fort.

    1. Bonjour Marlène,
      Oh merci ! Tu es trop généreuse toi également, mais comme cela encourage à poursuivre et à secouer la muse !
      Gros, gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour Annick,
      Je pense que désormais tu es logée à la même enseigne, il avance à grandes enjambées !
      Merci Annick.
      Amitiés.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 9893 to the field below: