Archives de catégorie : Prix de poésie

Prix de poésie : Palmarès du 21 ème Concours de Nouvelles et de Poésies 2019, Encres Vives, Cholet.

Merci à Encres Vives de m’avoir octroyé le premier prix sur le thème  » Le rideau se lève » pour mon poème,  » Secret de Polichinelle » !

Secret de Polichinelle

J’ai rêvé maintes fois d’une grange discrète
Où nous irions tous deux recompter les moutons
D’un ciel si bienveillant, que pour notre amourette,
Il irait décrocher la lune et ses boutons !

Et même s’il fallait progresser à tâtons
Sur un chemin de croix nous privant de ripaille,
Ah que nous serions bien allongés sur la paille, 
Sous le couvert d’un gîte aux rustiques festons !

Le chant d’une hulotte, un galop de harpaille,
Me jetteraient tremblante au creux de tes deux bras ;
Ton désir étant loin d’un fumet de cipaille,
Tu te ferais berger de mon faux embarras !

Le manteau de la nuit tombant en cascatelles
Couvrirait la pudeur d’un morceau de dentelles
Pour lequel je n’aurais ni remords ni regret !

Mais faut-il une suite à ma douce chimère ? 
Imaginons un peu qu’une brave commère
Ait pour notre aventure un quelconque intérêt !

En tirant le rideau sur ma petite histoire,
J’implore également mon aimable auditoire,
De ne rien dévoiler d’un probable secret !

Annie

46ème JEUX FLORAUX de La Roche Sur Yon.

Cette année à l’occasion des jeux floraux de La Roche Sur Yon, j’ai obtenu dans la section poésie classique, un troisième prix. Cette journée fut très conviviale comme à chaque fois, et surtout, avec des œuvres excellentes difficiles à dépasser ! Quant à la section sonnet, je n’ai pas le droit de concourir durant deux ans car j’avais eu la grande chance d’obtenir un premier l’année précédente !

Mes récompenses en plus du diplôme :

La lecture des poèmes fut entrecoupée ou accompagnée de forts jolis morceaux de musique de Monsieur Laurent Hilairait, musicien multi-instrumentiste de talent.

Quelques diplômes de nouveau !

A la suite des résultats du 50 ème concours international des ARTS et Lettres de France, j’ai eu la chance d’obtenir un premier prix du pantoum  pour « Mes richesses » ainsi qu’un troisième pour le sonnet pour : « Les rochers des pénitents » !

 

 

Mes richesses

Je n’aime plus les cathédrales
Elles sont faites pour les rois !
Le vent préfère les chorales
Au pied des plus modestes croix.

Elles sont faites pour les rois
Toutes les richesses du monde ;
Au pied des plus modestes croix
On voit de l’or couler dans l’onde.

Toutes les richesses du monde
Je les récolte pas à pas ;
On voit de l’or couler dans l’onde,
L’azur a de si beaux appas !

Je les récolte pas à pas
Les diamants de ma fortune !
L’azur a de si beaux appas :
– Reflets d’argent ou clair de lune ! –

Les diamants de ma fortune 
Je les devine au fil des eaux !
Reflets d’argent ou clair de lune,
Cueillez la paix dans les roseaux !

Je les devine au fil des eaux
Chantres des bois et pastourelles…
Cueillez la paix dans les roseaux
Chantez, dansez, les tourterelles !

Chantres des bois et pastourelles
Brillent au cœur de tes doux yeux.
Chantez, dansez, les tourterelles
Quand mon regard chérit les cieux !

Brillent au cœur de tes doux yeux
Mes rêves d’amours pastorales,
Quand mon regard chérit les cieux,
Je n’aime plus les cathédrales !

Annie

 

Les rochers des Pénitents

Comme des chevaliers sans arme ni monture,
S’ils guettent l’horizon ces muets repentants,
Ils attirent toujours, en dignes pénitents,
Le touriste ébahi par leur architecture.

On ne peut résister à la riche capture
De cet endroit magique aux contours déroutants
Dont on voudrait saisir les signes envoûtants
Que dessine sans bruit la divine nature…

A leurs pieds, le village, offre sur son plateau
Des rues en enfilade et tout l’or du coteau
Qui, fort de sa promesse, attise les cigales.

Sous un dais de poudingue on peut voir Saint Quentin,
Priant qu’un Marseillais ne lorgne ses sandales ;
Car c’est dans le pastis que naît le baratin !

Annie

Pour ce premier prix, les Éditions Flammes vives m’ont également décerné ce livre : « A Paris dans les pas des poètes » de Patrick Picornot.

 

Récital du samedi 12 mai 2018, 45ème Jeux Floraux de l’Essor Poétique de la Roche Sur Yon.

Hier 12 mai 2018, j’ai participé, ainsi que chaque année, aux jeux floraux de l’Essor poétique de la Roche sur Yon en Vendée et voici mes résultats ! Une journée de convivialité très agréable et quant à moi fort bien récompensée. Merci aux membres de cette association d’amis de la poésie !

Lien menant vers le site de mon éditeur si vous désirez en voir l’annonce.

http://editionsstellamaris.blogspot.fr/2018/05/nouvelle-salve-de-prix-litteraires-pour.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+LeBlogDesEditionsStellamaris+(Le+blog+des+Editions+Stellamaris)

 

Jeux floraux 2017 de la ville de la Roche sur Yon.

Hier, dimanche 13 mai, ont eu lieu les 44 èmes jeux floraux de la Roche sur Yon en Vendée.

Que de poèmes au talent incontestable ! Et pourtant, j’ai le grand bonheur d’avoir reçu un second prix du recueil pour « Vagabondages », un second prix Irène Devaux, section classique, pour mon poème « Maison à vendre !  » et un second prix du sonnet pour mon poème « L’instant » ainsi que de nombreux ouvrages à déguster !

Merci au jury de l’Essor poétique ! Ce fut une journée magique.

coupe-prix-du-recueil

prix-du-recueil

                couverture-vagabondages

 

prix-irene-devaux

prix-du-sonnet

jeux-floraux-la-roche-sur-yon

Prix du sonnet pour « La Maison rose ».

A l’occasion des vingt-troisièmes jeux floraux d’Angers j’ai eu la grande chance d’obtenir un troisième prix du sonnet !

Lien vers ma page d’auteur :

http://editionsstellamaris.blogspot.fr/2013/06/auteur-annie-poirier.html

La maison rose

On l’avait fait bâtir dans un élan d’ivresse,
Applaudissant si fort la fraîche nudité
Qu’elle en perdit sitôt toute timidité
Pour nous offrir un nid débordant de tendresse.

Ainsi nous la voulions, ni riche, ni pauvresse ;
Seule nous importait cette solidité
Garantissant l’amour et la fécondité
Tandis que nous rêvions d’une nouvelle adresse.

Le temps passait trop vite entre rires et pleurs ;
Chaque joyeux printemps lui rajoutait des fleurs
Afin de maquiller la tendre couperose…

Quand le jour fut venu de l’habiller enfin,
Pour flatter sa beauté d’un tout autre parfum,
On moula sur son corps un pétale de rose…

Annie

Diplôme du sonnet       

 médaille

Voici le lien vers le site de mon éditeur :

http://editionsstellamaris.com/

 

 

Résultats des 43èmes Jeux Floraux 2016 de l’Essor Poétique de la Roche sur Yon.

 

Pour celui ou celle que mes recueils intéressent, j’en possède que je peux vous dédicacer à la maison ou vous pouvez vous adresser directement aux Éditions Stellamaris via ce lien :

http://editionsstellamaris.blogspot.fr/2016/05/de-nouveaux-prix-litteraires-pour-annie.html

 

                                                                                                                                                                    Coupe dans tes yeux                                    1° prix

Coupe Mon chemin 

Second prix Irène Devaux
 

Coupe Dans le petit matin 

Second prix Francine Robert 

Troisième prix du sonnet 

 

 

 

 

 

Résultats du concours des 42èmes jeux floraux de l’Essor poétique 2015 de La Roche Sur Yon : deux seconds prix de poésie classique.

 

 

Poèmes publiés dans mon recueil : 

 

 

Juillets d'antan

 Juillets d’antan

Déjà juillet transpire en perles de lumière,
J’ai plus ou moins vingt ans et le cœur aux abois…
Comme il fait bon l’été dans la fraîche chaumière !

J’y retrouve ma chambre et sa poutre de bois,
Elle seule détient le secret de mes rêves
Et des philtres d’amour qu’innocemment je bois…

Tour à tour je deviens la princesse de Clèves
Pénélope, Chimène ou d’autres pourquoi pas
Qui jouaient de leur charme aussi bien que des glaives…

Ai-je beaucoup trop lu que j’aime ce trépas
Qui clôture le songe et me laisse dormante,
Princesse abandonnée au milieu de lampas ?

Mais je n’ai plus vingt ans, si je reste charmante
C’est aux yeux d’un époux qui loin d’être un ingrat
Espère en cette nuit que je me fasse aimante,

Pour partager à deux le parfum du cédrat !

Annie

 

Vacances bretonnes

Vacances bretonnes

C’était un cabanon au fin fond du jardin
Qui fleurait le vieux foin, la pomme et le mystère,
J’aimais y retrouver ce peuple qui se terre
Et lui tendre avec foi ma lampe d’Aladin…

Oubliés la cigale et le bleu lavandin
Pour vivre une autre vie aux saveurs d’une terre
Que balayait un vent, venu du Finistère,
Afin de me chanter son air de baladin…

Pour régner dignement il me fallait un prince ;
C’est là qu’intervenait mon cousin de province,
Aussi rêveur que nous, vous ne trouverez pas !

Il chassait l’araignée et je cueillais la mûre,
Lorsque nous grimacions face au frugal repas,
Nous n’accusions le fruit mais un cri de lémure !…

Annie