Le sonnet marotique : triste monde.

Triste monde

Quel est donc ce démon qui se moque et s’amuse
De notre pauvre monde, aux êtres insoumis,
N’ayant ni foi ni loi, tel un banc de fourmis,
Courant après le gain tandis que l’esprit muse ?

A-t-il les pieds crochus et la bouche camuse
Qu’il craint de se montrer, après avoir commis
Les pires faits divers chaque jour retransmis
Par l’actualité qui fait rager ma muse ?

Si ma plume demeure au bord de l’encrier,
C’est qu’elle se sent lasse à force de crier
Sur la bêtise humaine et la terre en détresse.

Pourtant, que de beautés restent à découvrir,
Ou bien à protéger avant que de nourrir
Tous les pièges tendus par une immonde presse !

Annie

 

 

24 réflexions sur « Le sonnet marotique : triste monde. »

    1. Bonjour et bon dimanche Daniel,
      Je te remercie du fond du cœur.
      Bon dimanche en dépit de la triste actualité !
      Amitiés et bises.
      Annie

  1. Avec l’actualité et tout ce qu’on entend
    On se dit que vraiment le monde fout le camp
    Chaque jour un nouveau drame vient jusqu’à nous
    Politique pourrie, virus et monde fou.

    On peut bien dire assez jamais ça ne s’arrête
    L’humain invente encore mille et une folies
    Ne se rassasie pas, il devient une bête
    Qui se repait de sang, de crimes et tragédies.

    Comme je comprends ton cri ma chère Annie, je crois que nous sommes dans une pente qui sera difficile à remonter. Beaucoup d’ humains vont à leur perte mais ce qui est pire que tout c’est qu’ils entraînent ceux qui rêvent d’un monde meilleur. Je t’embrasse.

    1. Bonjour Marie et j’ose dire bon dimanche en dépit de tout ! On en a marre… mais bon accrochons-nous aux beautés de ce monde qui restent ! Toi avec plume et appareil-photos et moi avec ma plume quand elle le veut bien !…
      Gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour et bon dimanche Béatrice,
      Pauvre planète en effet ! Je ne pensais pas vivre cela un jour ! Nous avons mangé notre pain blanc semble-il ! Mais le pain complet est le meilleur ne dit-on pas !!!! Alors espérons…
      Gros bisous.
      Annie

  2. Nous allons publier en parfaite harmonie
    L’âcre actualité ne cessant de blesser
    Nos doux coeurs de poète et sans fin les laisser
    Se morfondre épuisés dans la monotonie

    Bonsoir ma chère Annie,
    Un sonnet très poignant dans lequel je ressens toute la lassitude qui m’étreint comme toi. Te lire m’a fait du bien car mon cri n’a pu encore sortir du fond de ma gorge.
    Merci pour tes mots sur ta jolie carte qui m’ont fait très plaisir.
    Bon week, je t’embrasse bien fort

    1. Bonjour et bon dimanche Marlène,
      Merci à toi sensible et délicate plume qui, depuis un bon moment déjà, avait tiré la sonnette d’alarme !
      Les poètes ne sont donc plus entendus ?
      Je t’embrasse fort aussi.
      Annie

  3. Je ressens cette angoisse face aux défis pour sauver notre planète, à la violence qui progresse partout… Nos mots ne seront pas suffisants mais l’espoir est une flamme qui ne s’éteint pas facilement ! Merci de ta visite chez moi. je suis touchée car tu as tellement de talent !

    1. Bonjour et bon dimanche Sedna,
      Je n’ai pas plus de talent que d’autres, dont tu fais partie Sedna, je suis une élève consciencieuse uniquement !
      Merci pour cet avis qui rejoint ma crainte.
      Amitiés.
      Annie

    1. Bonjour Annick,
      Plus ça s’aggrave plus je ferme les oreilles Annick, car sinon nous ne vivons plus !
      Bon dimanche.
      Amitiés.
      Annie

  4. Oui, que d’horreurs partagées, on nous assène des nouvelles bien dramatiques, ou fausses, ou lamentables, tant de coups bas alors que nous sommes si fragiles, ce monde est noir et pas toujours agréable à vivre…
    Bisous Annie

    1. Bonjour et bon dimanche Marine,
      La situation aurait dû remettre les pendules à l’heure mais non la course est encore au profit !
      Bon dimanche tout de même et bisous.
      Annie

    1. Bonjour Robert,
      Oh oui n’arrête surtout pas de prendre notre monde en photo dans toute sa beauté !
      Pour cela je te remercie.
      Amitiés.
      Annie

  5. Bonjour Annie,
    Tu as transcrit et de bien jolie façon ce que tout être, à moins qu’il soit dénué d’un élémentaire bon sens, doit ressentir en ces périodes incertaines et troublées. Je t’avoue que parfois mes larmes affleurent et je conjure ce ressenti en écrivant des choses des plus futiles ( Exemple :Les Commères ).
    Je t’embrasse Annie et te souhaite un bon dimanche.
    Dominique

  6. Bonjour et bon dimanche Dominique,
    Oh continue de nous distraire de tes mots chère Dominique ! Nous avons besoin de nos blogs pour entrer dans un monde plus sain !
    Je t’embrasse et te remercie.
    Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *