Suite de sonnets à Kyrielle : En écho à Annie.

 

 

En écho à Annie

Votre doux madrigal m’emplit d’émotion
Et croyez bien Madame en mon impatience
De vous chanter l’amour en toute conscience,
Pour déposer ici mon admiration.

Mais veuillez accepter cette Partition
Pour m’avoir déclaré votre intime audience
Afin que je chantasse en toute confiance
Pour déposer ici mon admiration.

Je sens en vous la fleur aux soucis de recluse
Et vous offre mon cœur en qualité de muse
Pour déposer ici mon admiration.

Ce serait un plaisir de cueillir vos pétales,
En ce beau paradis, le pays des vestales,
Pour déposer ici mon admiration.

Capricorne

Proposition

Vous dirai-je Monsieur tout mon empressement
A recevoir ici votre cœur en otage ?
Mais si votre désir exige davantage,
Il vous faudra chanter bien agréablement !

Comme il doit être bon dans ce confinement
De se retrouver deux pour un savant partage !
Me pardonnerez-vous ce tout petit chantage :
Il vous faudra chanter bien agréablement !

Sous le ciel de mon lit, vous aimerez sans doute,
Apaiser ce chagrin qu’aujourd’hui je redoute,
Il vous faudra chanter bien agréablement !

Quand la nuit tombera sur notre bel été,
Votre main sera douce à mon décolleté ;
Il vous faudra chanter bien agréablement !

Annie

16 réflexions sur « Suite de sonnets à Kyrielle : En écho à Annie. »

  1. J’avais dédié hier à Corneille et Molière
    Racine, Hugo, Ronsard, avec empressement
    Et admiration mes vers en bandollière
    Mais voilà qu’il m’échoit meilleur intéressement !

    Bonsoir Annie,
    Il faudra bien transmettre aussi à Capricorne combien j’ai adoré vos échanges successifs, je suis tellement fan que je vais rajouter une spéciale dédicace pour vous sur ma bandollière. Mes bravos explosifs.
    Gros bisous

    1. Bonsoir Marlène,
      J’ai transmis tes compliments chère marlène !
      Merci encore pour cet hommage et tes appréciations qui me vont droit au cœur…
      Gros bisous.
      Annie

  2. Une belle partie de ping-pong
    de mots et sentiments
    attention à la chute
    quand viendra le déconfinement
    Pour ici, son admiration déposer
    ne fera-t-il que chanter ?

  3. Vous êtes toutes les deux des ‘’photographes de la poésie ‘’ chaque poème est un tableau comme une photo, on peut voir l’image! Bon assez le délire😉

    1. Bonsoir Robert,
      Ton « délire » est bien plaisant pour nous ! MERCI !
      Bonne fin de dimanche à défaut de confinement !
      Amicalement.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *