Le sonnet marotique : Fausse générosité.

Superbe tableau d’un ami poète Michel Doucet et peintre de talent.

A lire aussi chez mon amie Marie

 

Fausse générosité

Certains vont à confesse et d’autres vont à Lourdes,
Pour calmer le scrupule il faut la mission ;
Le mieux serait bien sûr une association
Que l’on nomme à loisir « Le nid des coquelourdes » !

C’est ainsi que parfois des peines bien trop lourdes,
En attendant du ciel leur part de potion,
Offrent à l’entourage une proche action
Qui n’aura pas l’attrait d’un repas de palourdes !

Agir en solitaire est peu valorisant,
Car plus on est de fous et plus c’est amusant,
On en oublie un peu l’objet de toute cause !

Le charisme n’a pas une voix de ténor,
Et lorsqu’il veut briller ce n’est pas de son or,
C’est d’avoir su guérir le chagrin dont on cause !

Annie

22 réflexions sur « Le sonnet marotique : Fausse générosité. »

  1. Bonjour Annie et merci pour ce sonnet marotique. C’est amusant que tu l’ai illustré par une peinture de l’abbé Pierre car j’avais, peu après sa disparition, créé un poème en son hommage.
    Il serait temps que de grands hommes comme lui viennent un peu faire le ménage dans la triste France qui est la nôtre maintenant. Je t’embrasse

    1. Bonjour Marie,
      Si j’ai mis cette toile si belle c’est que j’ai un grand respect pour cet homme qui, lui, était dans l’action de manière tellement humaine que l’on parle de lui encore et toujours… Il n’avait pas le temps de remplir des cases afin de mesurer le degré de souffrance des pauvres !
      Merci et gros bisous.
      Annie

  2. C’est vrai que c’est étrange un portrait du grand homme
    L’Abbé Pierre auquel ma foi je proclamais
    Pour le secours du pauvre il n’a lâché jamais
    Et ce titre au dessus comme un triste symptôme !

    Bonjour Annie,
    Bien sûr ce sonnet est magnifique et quand on le lit on voit bien de qui tu parles dans ton poème, mais la première impression avec le portrait de l’Abbé Pierre sous ton titre cela peut porter à confusion. D’ailleurs mes félicitations à l’artiste il est très réussi.
    Je t’embrasse bien fort

    1. Bonjour marlène,
      Je savais que tu saurais, car il est vrai que ne trouvant pas la bonne illustration ce sonnet est quelque peu confus… mais tu vois je n’ose pas encore crier la vérité crue !
      Merci pour le tout !
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. Bonsoir Annie magnifique et touchant ton sonnet que tes vers soit lu et ta voix entendu
    Il y a de fausse générosité elle cache l’envers du décor des gens profitant du désarroi de certains
    Passe une belle fin de journée et bon courage je t’embrasse fort amitiés
    Béa

    1. Bonjour Marine,
      Ce sonnet fut une belle occasion de mettre ce tableau et cet homme si bon en valeur !
      Merci et gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour Martine,
      Toi qui es connaisseuse je suis contente de ton appréciation ! Merci pour Michel !
      Bon dimanche et gros bisous.
      Annie

  4. Ton poème est d’autant d’actualité, mon voisin vient de vivre une catastrophe et ça me remet en contact avec l’entraide entre voisins

    1. Bonjour Robert,
      Courage alors à ton voisin… Quand on est dans la peine on est souvent oublié ! Cet homme vivait la peine des autres il faut le faire…
      Bon dimanche.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *