Le sonnet marotique : Paroles de silence.

 

Paroles de silence

En buvant du silence en face de moi-même,
J’avale chaque bruit qui croque sous la dent
D’un soleil réveillé par le désir ardent
D’une lune pâlotte à force de carême.

L’ombre d’une lumière, en cristal de Bohême,
Glisse sur ma mémoire, et son rêve obsédant
Creuse dans le puits sec d’un livre redondant
D’où ne jaillit jamais la perle d’un poème.

La frange de la nuit, en balayant les cieux,
Secoue une poussière en gestes gracieux
Telle une bonne fée au seuil de sa chaumière.

La plume d’un instant, au bord d’un encrier,
Lasse de ne servir qu’à l’encre d’un courrier
S’envole dans le cœur d’une rose trémière…

Annie



10 réflexions sur « Le sonnet marotique : Paroles de silence. »

  1. Merci c’est un superbe sonnet chère Annie pour faire le lien avec Facebook faut voir dans le panneau d’administration si il est possible de mettre un bouton Facebook ? mais c’est sans doute possible bisous l’amie belle journée en attendant tu peux poster tes écrits la bas aussi à bientôt

  2. Quand ta plume en douceur fait parler le silence
    Toi, tendre poétesse en recueilles les mots
    Et d’un enchantement viens combattre les maux
    Emprisonnant l’effet de la douleur qui lance

    Bonsoir Annie,
    Si magique ton sonnet marotique que ma muse est venue te féliciter aussitôt me glissant un quatrain inspirant. Je verrai plus tard s’il se fait poème. Que ferai-je sans toi ? Merci de ce présent sans prix.
    Bon dimanche et gros bisous

  3. « En buvant du silence en face de moi-même. J’avale chaque bruit qui croque sous la dent » Quelle beauté, tu manies les mots et les transforment en images qui viennent se répandre dans ma tête, un délice!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *