Le sonnet marotique : Après le foot la femme !

 
 
Après le foot, la femme !
 
Quand le monde se meut autour d’un grand sujet
Ne s’agit-il de foot, dont la ligne de mire
Le classe en tout premier, tandis que l’on admire
La force masculine en son habile jet ?
 
Si je place en second celle qui fait l’objet
De l’œil concupiscent lorgnant son cachemire
C’est que l’expérience en matière de myrrhe
M’autorise à sourire en rognant mon budget !
 
« La femme est un trésor que l’homme ne conteste
Mais pourquoi faut-il donc que le manant la teste ? »
Avais-je écrit un jour à l’ancre de mon cœur… *
 
A lire du Ronsard, j’ai l’âme bien naïve,
Car pour les jeux pervers je demeure rétive,
Et je bois de l’amour dans un verre à liqueur !
 
Annie Poirier
 
* A l’ancre de mon cœur » ,est mon premier recueil de poésie classique.

18 réflexions sur « Le sonnet marotique : Après le foot la femme ! »

  1. Nous sommes en effet un peu dans le même sujet ma chère Annie. L’homme est prompt à encenser les joueurs de foot mais semble encore bien loin de respecter la femme. Nous avançons mais piétinons encore sur ce sujet. Tes mots sont un bel écho aux miens et en outre on a publié pratiquement en même temps. C’est pas de la télépathie ça? Je t’embrasse fort.

    1. Bonsoir Marie,
      Dès que j’ai entendu cette folie je me suis rappelée de ce poème !!!
      Comment l’être humain peut-il être aussi bête !
      Merci d’être en accord avec moi !
      Gros bisous.
      Annie

  2. Un bel écrit touchant chère Annie une ode à la femme bien méritée faut-il encore que l’homme la bafoue ?

    Merci l’amie du partage que j’ai apprécié de lire amitiés belle journée l’amie bises

    1. Bonsoir Maria,
      J’ai réagi à la suite du décès de Maradonna ! Il a été bon joueur certes mais delà à devenir un dieu : NON ! Et quelle honte les cachets de ces joueurs !
      Merci à toi et bisous.
      Annie

  3. Bonjour Annick bravo d’avoir mise à l’honneur la femme que l’homme devrait respecter
    Magnifique poème chère amie
    Passe une excellente journée je t’embrasse

    1. Bonsoir Béatrice,
      J’avais ce poème sous la main car vu ce j’ai entendu à la suite du décès de ce joueur c’est inadmissible.
      Dans notre société oui on dolottte plus le footballeur que la femme en plus !!!
      Merci et gros bisous.
      Annie

  4. Dans toute cette histoire aussi je me rebelle
    Par l’ampleur des excès en temps et en argent
    Qui font grotesquement la part bien plus que belle
    A des futilités d’honneur nous déchargeant !

    Bonjour Annie,
    Bien envoyé ! Si seulement dans le monde même 10% de la ferveur du foot profitait à combattre les injustices et les inégalités ou bien encore ce maudit covid nous serions tous sauvés ! Mais voilà le foot a remplacé les jeux du cirque, c’est dire que les siècles passent mais l’homme ne change pas.
    Merci pour ce message poétique en vers épicés d’un brin d’humour.
    Bon week-end et gros bisous

    1. Bonsoir Marlène,
      Ah bien je suis contente d’avoir des adeptes de cette idiotie ! Ne dit-on pas jouer au foot ? Et non pas travailler le foot !!!
      Je te souhaite une agréable soirée.
      Gros bisous.
      PS : Je suis en panne aussi !
      Annie

  5. Stupides à encenser un joueur qui était aussi un malfrat, ils ne voient pas plus loin que le bout de leur… nez, certains en tout cas, et leur perversion est si répandue, hélas comme leur vantardise, en tout cas leur manque de délicatesse, et je comprend que les femmes -sans aucune arrière-pensée en ce qui me concerne- apprécient tant la compagnie de leurs semblables…
    Heureusement certains échappent à ces travers, on s’en réjouit !

    1. Bonsoir Marine,
      Merci pour ce point de vue que je partage. Je n’ai rien contre le foot, un sport sain pour les enfants mais beaucoup trop synonyme d’argent et de fausses valeurs !
      Je t’embrasse.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *