Le sonnet espagnol : Raconte-moi Noël !

Raconte-moi Noël !

Pour raconter Noël, il suffit d’un crayon,
De quelques blonds fétus, de la plume d’un ange,
D’une femme à genoux à la voix de mésange
Qui serre sur son cœur, d’un doux fruit, l’oreillon,

De moutons dans le ciel, tous pendus au trayon
D’un astre plus goûteux que le jus d’une orange,
Déposée au matin à l’abri d’une grange,
Où le soleil tardif vient planter son rayon,

D’une branche de houx, de bonbons de guimauve,
D’un beau sapin tout vert où s’endort un chausson
Oubliant, pour un soir, tous les secrets d’alcôve !

C’est le clair gazouillis d’un nouvel enfançon,
Pour qu’éclate la fête avant que ne se sauve
A minuit, en douceur, la divine chanson !

Annie

22 réflexions sur « Le sonnet espagnol : Raconte-moi Noël ! »

  1. Jolie vision de Noël ma chère Annie, oui il suffit de…. Noël c’est tant et tant d’émotions, que l’on soit croyant ou pas. Noël c’est l’amour, c’est l’enfantement, c’est la joie, la famille, les yeux des enfants émerveillés…. en bref Noël c’est MAGIQUE. Gros bisous

  2. Une crèche bien poétiquement décrite sous ta plume!
    Tu as écrit sur mon blog : »Le tout est à croquer ! » Euhhhhhhhhhhhhhh! Je ne te le conseille pas! A moins que tu ne sois oiseau!!!!
    Passe une belle fin de journée
    Bisous

    1. Un tel Noël mérite avec art d’être conté
      Et qui d’autre que toi pourrait si bien dépeindre
      La magie étoilée où le mal peut s’éteindre
      Des mercis chaleureux de l’avoir raconté.

      Bonsoir Annie,
      C’est divin ! Et je vais me faire une joie de lire en boucle ton sonnet espagnol pour me plonger dans cet univers chrétien auquel je suis, tu dois le savoir, très sensible !
      Gros bisous

  3. Ta plume sait nous émouvoir pour ce Noël un peu triste cette année. J’ai lu sur un autre blog que tu avais encore des soucis familiaux. Pour ne pas être indiscrète, je voulais juste t’envoyer de douces pensées et aussi, te remercier de tes gentils passages sur mon grimoire.

  4. Enrobé de douceur
    sur un lit de tendresse
    naît l’enfançon

    Étoile d’espérance
    sur un monde en souffrance
    chaleureuse lumière

    Un père, une mère
    l’âne et le bœuf
    au plaisir des bergers

    Noël en toute simplicité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *