Le sonnet français : Le ridicule ne tue pas.

 

Le ridicule ne tue pas


J’ai cueilli quelques mots pour en faire un poème,
L’un d’eux s’est échappé, causant mon désarroi,
Pour lui j’avais rêvé d’une place de roi
Entre deux vers luisant d’un éclat de bohème !

Mais dès que le paon d’or me parle de noème,
En guise de Pégase, à dos de palefroi,
Au pays de la rime et de son grand arroi,
Je galope aussitôt en quête d’un phonème !

Vais-je accomplir mon vœu de plus de cent sonnets 
Afin qu’une couronne en guise de harnais
Élève au plus haut rang ma plume qui bascule ?

Mais comment donc conclure un écrit sans valeur
Qui, tel un merle en gris, frisant le ridicule
Affecte un air hautain en vantant sa couleur !


Annie

22 réflexions sur « Le sonnet français : Le ridicule ne tue pas. »

  1. Bonsoir Annie, c’est un sonnet magnifique construit de façon originale au questionnement que ta plume se pose et pourtant elle à écrit ce sonnet exquis sortant de l’ordinaire bravo
    Je te souhaite une bonne nuit je t’embrasse
    Amitiés
    Béa

  2. Comment peux-tu nommer poème sans valeur
    Quelqu’écrit que ce soit émanant de ta muse ?
    Je jure de savoir le lire avec chaleur
    A partir du moment où cet écrit m’amuse !

    Bonsoir Annie,
    L’humour, j’adore ! Alors je t’applaudis 2 fois parce que dans un sonnet je n’y suis jamais parvenue, je l’ai fait dans des fables mais c’est tout et j’aimerais bien réussir ce challenge ! Alors bravo c’est léger à souhait !
    Je t’embrasse

  3. Un main de maître c’est sûr a écrit ce sonnet. Je ne saurais pas faire et j’admire… à propos de ridicule, si celui-ci tuait, il y aurait une foule de gens à terre et principalement parmi nos politiques. Gros bisous Annie

  4. Bonjour Annie,
    Un magnifique sonnet qui a de l’envergure et du panache merci pour cette belle lecture appréciée bisous l’amie belle journée ta muse ainsi s’inspire du moindre rien bravo excellent …

  5. Moi, ce qui me tue c’est de ne pas tout comprendre ! Tes mots sont si savants que je dois à maintes fois poser la question au dictionnaire, heureusement Wikipédia est là pour éclairer mon « cerveau lent » ! Je constate alors la justesse et la précision de tes « vers luisants » … Tu es non seulement une Fée du langage, mais surtout une Magicienne de la poésie. Bravo Annie ! ❤❤❤

    1. Bonsoir Marie-Luce,
      Oh non les mots les plus savants sont dans mon dictionnaire de rimes, je n’ai aucun mérite que celui d’en chercher le sens et de l’adapter !!!
      Un grand merci !
      Amitiés.
      Annie

  6. Super!
    cela me rappelle un petit poème écrit collectivement par mes petits élèves de Grande Section de maternelle,(5 et 6 ans) alors que je leur disais qu’il fallait arrêter » l’Atelier Poésie » car c’était la dernière séance… Ils étaient trop déçus de ne pas avoir utilisé un mot qu’ils venait de découvrir et se demandaient ce que ce pauvre mot allait devenir ainsi abandonné: Le mot, « songe », est devenu le titre de leur petite création
    Le mot va vivre tout seul,
    S’asseoir sur les nuages,
    Regarder en bas
    Et tomber dans une école
    Pour remplir la tête des enfants!

    Toi tu en as plein la tête des mots et tu as le talent pour les assembler…
    Merci!
    Bisous

    1. Bonsoir Aliselle,
      Nous avons eu alors le même métier ! J’enseignais en grande section et CP !!! D’où notre goût commun pour les mots et jeux de mots je pense !!!
      Merci pour ce beau témoignage Aliselle!
      Amitiés et bises.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *