Le sonnet marotique : Souvenirs.

Souvenirs

Les yeux sur l’horizon, j’ai l’âme vagabonde,
Je me revois si jeune, entre lys et jasmin,
Pédaler à tout va jusqu’au bout d’un chemin
Sur lequel l’avenir m’étalait sa faconde !

Moi qui croyais encore en la beauté du monde
Bien loin d’imaginer ce que serait demain,
Je rêvais d’un amour qui d’un franc baisemain
M’inviterait le soir pour une tendre ronde !

Forte de songes fous, je poussais l’aventure,
Toujours un peu plus loin de la rose toiture
Qui me garantissait le gîte et son envers !

Désormais chaque jour chante mélancolie,
Ma liberté n’est plus qu’une fleur d’ancolie
Qui, noyant son chagrin, s’offre un tout denier vers !

Annie

24 réflexions sur « Le sonnet marotique : Souvenirs. »

  1. Bonsoir chère Annie,

    Magnifique souvenir d’enfance hélas ! on pense toujours que tout ce que l’on imagine puisse arriver mais au final on prend d’autres chemins …Merci du partage chère Annie un magnifique sonnet que j’ai pris plaisir à lire belle soirée et douce nuit chère amie bises

  2. Un magnifique poème nostalgique sur le « temps d’avant ». Nous avons toutes enfourché des bicyclettes pour aller voir ailleurs et connu les rêves et les émois des amours tendres et romantiques. Et aujourd’hui ces souvenirs nous font du bien, surtout en ces temps où le mot liberté semble de plus en plus bafoué. Réveillons-nous, notre terre est magnifique et ne restons plus des veaux à suivre le mouvement. Et surtout à suivre des gouvernements incapables. Je t’embrasse fort.

    1. Bonjour Marie,
      Oui continuons à remuer l’avant à défaut du pendant ! J’espère que l’on se rattrapera plus tard !
      Je t’embrasse et te remercie.
      Annie

    1. Bonjour Véronique,
      Je te remercie. je me souviens surtout de cette période quand j’étais jeune fille dans le Sud Ouest !
      Bonne et douce journée et gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour Béatrice,
      Je te remercie.
      Ah que j’ai aimé cette période de ma vie quand je passais mes vacances dans cet univers enchanté !
      Gros bisous.
      Annie

  3. Tes souvenirs ont l’air d’une réminiscence,
    Qui chanterait la vie en ces belles années
    D’une jeunesse dont se perd la licence
    Dans la mélancolie. Au coeur ne sont fanées !

    Bonjour Annie,
    Petite mauvaise manipulation en éditant mes hommages j’ai publié en voulant corriger ! Tes vers magnifiques dansent encore dans ma tête comme une ritournelle en l’honneur du passé.
    Gros bisous

    1. Bonjour Marlène,
      L’important ce sont tes mots toujours aussi agréables à lire et à mon oreille charmée !!!
      Je t’embrasse fort.
      Annie

  4. Gardez à cœur les bons souvenirs
    pour les lire en miroir
    quand naissent les idées sombres

    Gardez à cœur la beauté du monde
    pour en feuilleter les pages
    quand son ciel est trop gris

    Boire un verre d’espoir
    Quand les vers de plumes
    ne consolent plus son âme !

    1. Bonjour Annick,
      Je te remercie pour ces bons conseils que j’applique heureusement ! Les tiens sont fort joliment formulés !
      Amicalement.
      Annie

    1. Bonjour Martine,
      Je te remercie. Oui c’est souvent grâce à la nostalgie que l’on se rend compte qu’il faut sauver aussi l’immédiat !
      Amitiés et bises.
      Annie

  5. Ce que j’ai retenu de l’enfance c’est qu’il faut toujours continuer de rêver.
    Pour moi la nostalgie c’est l’âme qui soupire, bon dimanche.

    1. Bonjour Robert et merci d’être revenu !
      J’adore « c’est l’âme qui soupire… » Je vais retenir cette image !
      Amitiés.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *