La Terza-rima : Dans tes yeux.

Dans tes yeux…


Dans tes yeux j’aimerais à la frange du ciel
Cueillir mille couleurs et des morceaux d’étoile
Pour les mettre en bouquets en un flux glaciel,

Celui de mon chagrin dès qu’il trempe la toile
Des songes du passé qu’enveloppe une peur,
Dormant sous l’édredon d’une lune sans voile.

Ton regard si brûlant, tel un bain de vapeur,
Ramènerait la joie au milieu d’une lice
Comme un frisson d’amour qui se voudrait trappeur !

Hypnotisée ainsi je me ferais complice
De ce désir lové dans ton clin d’œil mutin
Prolongeant à plaisir l’adorable supplice !

Puis la nuit glisserait sur ton doigt de satin
La chaleur d’un baiser au doux chant des mésanges
Que tu déposerais sur ma bouche au matin,

A l’heure où Séléné rappelle tous ses anges.

Annie

20 réflexions sur « La Terza-rima : Dans tes yeux. »

  1. Que ne lit-on pas dans les yeux de l’aimé ???

    Un texte que j’ai écrit, il y a déjà quelques temps :

    Bleu :

    J’ai fermé les yeux
    J’ai vu la mer

    J’ai regardé les tiens
    J’ai vu le ciel

    J’ai changé mon ancre marine
    Pour de l’encre turquoise

    J’ai écrit et chanté l’espoir
    En azurant ma vie !

    ABC

  2. Quand tu te fais badine et d’un brin sensuelle
    Avec tant de talent en vers d’émotion
    Ma muse au bonheur frémit consensuelle
    Et se prosterne à plat par libre motion

    Bonsoir Annie,
    Moi quand je ne sais pas faire, je suis admirative ! Alors là je le suis grandement car j’ai connu ce que tu décris et ne rêve que de le vivre à nouveau. Tous mes bravos !
    Bises mon amie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *