Le sonnet français : Le lambda.

 

 

Le lambda

Heureux l’être tranquille ayant tout accompli,
Ses devoirs d’écolier, son désir d’être sage,
Les jeux entre copains, le dur apprentissage,
Et même l’impensable, en demeurant poli !

Des premières amours, aux rives de l’oubli,
Il a patiemment cultivé son passage,
Cent fois sur le métier repris le polissage,
Et ce jusqu’au moment d’entendre l’hallali…

De son discret départ on dira, quel dommage !
Mais il était bien vieux, rendons lui cet hommage,
Quelques larmes de fleurs à l’ombre des caveaux.

Celui dont le parcours fait applaudir la foule,
A t-il plus de valeur, qu’on hurle des bravos,
Quand la mort à son tour sur son nom se défoule ?


Annie

24 réflexions sur « Le sonnet français : Le lambda. »

  1. Que nous soyions lambda ou connu, la mort nous fauche tous. La naissance et la mort sont les deux passages incontournables d’une vie.
    On parle peu de la disparition des lambdas et ça me plait bien. Les célébrissimes font beaucoup de tapage autour de leur disparition mais au final, ils sont morts aussi et ne reviendront plus. Bénis soient les lambdas! Bisous ma chère Annie et merci pour ce beau texte.

    1. Bonjour Marie,
      J’espère que tu vas bien ?
      C’est moi qui te remercie fort pour tes fidèles et si beaux commentaires qui me ravissent toujours !
      Gros bisous.
      Annie

    1. Bonjouyr Sedna,
      Merci car oui je suis assez agacée par l’ampleur des hommages rendus aux gens célèbres de manière excessive et pas toujours honnête ni sincère !!! On est riche, on meurt, on devient parfait !!!
      Amitiés.
      Annie

  2. Ce matin je t’ai laissé un message, n’étant pas certaine de l’avoir correctement enregistré, je l’ai envoyé de nouveau… Il a été déclaré comme doublon, je vois que malgré tout il a disparu, dommage !!!

    1. Bonjour Annick,
      Je n’ai en effet pas vu ce message à mon grand regret…
      Bonne soirée quand même, on s’est retrouvées ce matin !!!
      Amicalement.
      Annie.

  3. A travers ton sonnet c’est mon bon sens qui sonne
    Courrir après la gloire à devenir quelqu’un
    Des legs de Don Quichotte on n’en hérite aucun
    Par contre, on déchoit d’être une bonne personne !

    Bonsoir Annie,
    Que j’aime ta finesse et ton charme de plume ! Je m’honore d’être une lambda mais qui aura rempli sa vie de belles choses et pas de futilités.
    Bon dimanche ma douce amie

  4. Le temps que l’on passe sur terre est fait de bons et de tristes moments, cet homme qui vit au milieu de ses brebis semble bien à sa place qui j’en suis certaine n’est pas toujours confortable…
    Je t’embrasse Annie encore une belle poesie, merci

    1. Bonsoir Marine,
      J’ai adoré cette photo prise en Auvergne ! Qu’ils sont apaisants ces bergers qui vivent hors du temps !
      Je t’embrasse et te remercie.
      Annie

  5. Lambda ou pas, nous partons tous de l’autre côté.
    Certaines personnes sont fêtées comme des Dieux alors que d’autres partent en toute discrétion qui auraient mérité plus de louanges.
    L’important c’est d’avoir réussi sa vie et d’empoter un bagage d’amour et d’amitié.
    Bisous

  6. Bonjour Martine,
    Je suis contente de te lire !
    Merci pour ton témoignage qui rejoint mon opinion !
    Je te souhaite une belle journée.
    Gros bisous.
    Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *