La Villanesque : Intolérance.

Tableau de mon amie Christiana

Hommage aux femmes et aux petites filles que l’on prive de liberté, et même pire…

 

Intolérance


J’aimerais bien savoir l’étrange différence
Menant l’un à l’école et l’autre en sa prison ?
S’il vous plaît, dites-moi quelle en est la raison ?

Non, je ne puis penser qu’une protubérance
Force une jeune fille à changer d’horizon !
S’il vous plaît, dites-moi quelle en est la raison ?

Ah je peste il est vrai contre cette aberrance,
Recouvrir une fleur pour son exhalaison !
S’il vous plaît, dites-moi quelle en est la raison ?

En inventant des lois prônant l’intolérance
Faut-il être innocent pour boire à son poison !
S’il vous plaît, dites-moi quelle en est la raison ?

Annie

24 réflexions sur « La Villanesque : Intolérance. »

  1. De tous temps, dans de nombreux pays, y compris le nôtre, les filles n’étaient rien, juste bonnes à être mariées, faire des enfants et se taire, soumises à l’homme.
    Les temps changent heureusement mais long sera encore le temps avant qu’il n’y ait plus aucune petite fille dans le monde qui ne soit considérée comme rien.
    L’homme (masculin) n’est pas bon, il ne sait que détruire même s’il y en a, fort heureusement beaucoup, qui respectent les enfants et les femmes.
    Très beau texte Annie, gros bisous

    1. Bonjour Marie,
      L’actualité me révolte quand je vois que de nos jours cette injustice est toujours au goût du jouer si ce n’est pire…
      Je suis très sévère avec ces idiots mais je demeure impuissante à agir !
      Je te remercie et je t’embrasse.
      Annie

  2. Ne pas croire en la femme c’est ne pas croire en la vie, elle qui donne tant de son corps et de son coeur, quelle incroyable petitesse d’esprit !
    Tant d’autres rendent hommage comme toi envers la mère, la soeur, l’épouse, la fille.

    1. Bonjour Marine,
      Tu as raison Marine,
      Les hommes qui adoptent une religion stupide ont donc oublié que leur mère est une femme !
      Bonne journée de Noël et gros bisous.
      Annie

  3. Par but religieux tellement d’infamies
    Sont transmises c’est vrai comme rites sacrés
    Alors qu’elles sont l’art des esprits consacrés
    Sournoisement au mal. Nos fois ne sont amies.

    Bonjour Annie,
    J’ai relu avec plaisir cette émouvante villanesque en l’honneur des femmes sacrifiées au nom de gestes de foi instaurés il a des siècles par des barbares trop puissants. Un écrit nécessaire.
    Gros bisous

    1. Bonjour Marlène,
      Merci d’être revenue lire et commenter dans mon sens cet ancien poème car en effet car ma muse est toujours aussi coquine ! Nous avons eu quelques soucis avec Alba çà n’a pas arrangé !
      Passons un doux Noël ce soir et demain c’est important !
      Gros bisous.
      Annie

    1. Bonjour Robert,
      Je te remercie. Je n’en reviens pas que chez certains nous en sommes encore à cette bagarre entre les sexes ! C’est complètement aberrant et idiot !!
      Bonne veille de Noël !
      Annie

  4. Certains comme Jean Ferrat, l’ont dit :
    « Le poète a toujours raison, qui voit plus haut que l’horizon
    Et le futur est son royaume
    Face à notre génération, je déclare avec Aragon
    La femme est l’avenir de l’homme… »

    1. Bonjour Marie-Luce,
      Jean Ferrat était un sage, on en se lassera pas de l’écouter chanter la douceur de vivre ! Mais il était INTELLIGENT, lui !!!
      On ne peut rien contre la bêtise humaine !!!
      Amitiés.
      Annie

  5. @ton petit mot chez moi ce jour…
    Merci pour mes photos… Mais tu sais j’en rate quelques unes aussi! :))
    Et puis, toi, tu sais mettre de bien jolis mots sur celles que tu publies… Un art que moi, je suis loin de maîtriser!
    Bisous

    1. Bonjour Annick,
      Tes mots sont ceux que je partage car passer sa vie enfermée, brimée, mon Dieu quelle horreur tandis que de si belles choses sont à vivre en famille, entre amis ou en couple ! Quel affreux gâchis !
      Belle journée pour toi avant Noël !
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *