Le sonnet marotique : Les mots.

Un autre poème sur les mots !

Les mots


Les mots, comme les fleurs, ont ce pouvoir étrange,
De réconcilier l’humain et la raison,
Quand posés sur la page, ils sont la fenaison
De celui dont l’esprit appelle au libre échange.

Clamés par l’orateur, s’ils ne sont pas louange,
A dose violente, ils deviennent poison.
Au public affamé de haute trahison,
Ils offrent ce volcan dont le réveil dérange !

Telle une violette au délicat parfum,
Ils ont pour l’être aimé un cœur de séraphin,
Et le charme discret de la douce aubépine.

On aime les cueillir en un long chapelet,
Et quand on les reçoit blottis dans un pamphlet,
Comme la rose, ils ont la candeur et l’épine !

Annie

18 réflexions sur « Le sonnet marotique : Les mots. »

  1. Tes mots virevoltant comme des papillons
    Legers et colorés sont beautés sans pareilles
    Qui ravissent toujours nos yeux et nos oreilles
    A chacun de tes posts alors nous frétillons !

    Aux soirs divins où font nos vers des croisillons
    Du bois dormant cent ans sitôt tu me réveilles
    Grâce à ta douce invite au pays des merveilles
    Dans mon champs d’or j’écris quatre nouveaux sillons…

    Bonsoir Annie,
    4 heures du mat l’inspiration, je tape mes mots contente du fond…
    Petit clin d’œil musical en introduction pour saluer ce sonnet marotique conservant le même thème que ton maillet avec tout autant de maestria.
    Gros bisous

    1. Bonsoir Marlène,
      Je lis que tu t’endors bien trop tard mon amie, mais si c’est pour écrire de tels vers, comment ne pas en être heureuse quand même !!!
      J’espère que tu as rattrapé tes heures de sommeil ?!
      Je te remercie et te dis à bientôt si les muses se réveillent, car là par contre, je pense qu’elles hibernent, hélas !
      Gros bisous,
      Annie

  2. Bonjour Annie et merci pour ce joli sonnet. Les deux premières strophes me font penser au climat qui règne depuis quelques années quand les gens utilisent un peu trop librement les mots et les transforment en insultes, violences et fiels.
    Puissent certains demeurer muets y compris les media.
    Je t’embrasse.

    1. Bonsoir Marie,
      Je te remercie.
      Je suis d’accord avec toi, les mots d’aujourd’hui sont bien trop violents pour nous qui aimons les belles et douces choses…
      Je t’embrasse.
      Annie

  3. Bonjour Annie merci pour ce magnifique sonnet, les mots ont le parfum d’une rose et parfois celui de ses épines des mots en vers que tu dépeints fort bien leur sens, j’aime infiniment te lire, douce journée, je t’embrasse

    1. Bonsoir Béatrice,
      Je te remercie pour tes bien aimables commentaires, et ta fidélité chère Béatrice !
      Gros bisous.
      Annie

  4. J’aime jouer avec les mots, les poésies sont un excellent exercice pour cela.. et bien évidemment, tu excelles dans ce domaine. Réservons nos mots pour l’amour, la bienveillance et la joie d’être ensemble

    1. Bonsoir Sedna,
      Tu as en effet un don certain pour jouer avec les mots, et je t’en félicite !
      Continuons donc ce jeu si agréable !
      Amitiés.
      Annie

  5. Bonsoir Annie,
    Les mots peuvent autant faire du bien, guérir, que poignarder, tuer. Ils peuvent être des baumes comme des armes. C’est si bien exprimé dans ce sonnet marotique magnifiquement élaboré.
    Bonne soirée.
    Fabrice

    1. Bonsoir Fabrice,
      Je te remercie pour lecture et appréciation de ce sonnet. Tu a le don des mots également, j’ai lu !
      Amitiés.
      Annie

  6. On dit beaucoup de choses sur le pouvoir des fleurs … 🌹
    Mais le pouvoir des mots est encore plus fort !
    Certains mots peuvent guérir bien des maux, 💓
    et tes mots à toi, chère poétesse, font refleurir bien des rêves !

    1. Bonsoir Marie-Luce,
      Je te remercie c’est vraiment gentil… Toi aussi tu immortalises les fleurs et notre belle nature, tes aquarelles sont pure beauté.
      Amitiés.
      Annie

  7. Bonjour Annie,

    Comme c’est bien décris. Ta dernière image pour conclure  » comme la rose, la candeur et les épines » est parfaite.
    j’aime beaucoup
    gros bisous

    1. Bonsoir Martine,
      Je n’ai pas reçu ta Newsletter ?
      Je suis contente que tu apprécies ma chute ! Pour moi c’est ( presque )la moitié du poème !!!
      Amitiés et bises.
      Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.