Le sonnet marotique : Merveilleux été.

 

Un grand merci à mon amie Maria pour cette superbe mise en page !

Merveilleux été


La foule des oiseaux amuse ma chaumière,
Réveille les matins de leurs chants racoleurs,
Un coin de paradis, aux doux parfums de fleurs,
Sur terre est descendu dans un rai de lumière.

Éclatante, je vois une rose trémière
Défroisser ses froufrous, fière de ses couleurs,
Que l’été rayonnant, de ses doigts ciseleurs,
Distribue en plein juin comme une avant première !

Et juillet qui s’éclate, en sa belle mi-temps,
Fait danser dans les cœurs des rêves envoûtants,
Sous des flocons de lune à la teinte ivoirine.

La lave du mois d’août a roussi le verger,
Le temps file plus vite à l’ombre du Berger,
J’ajoute à mon dessert un jus de nectarine !

Annie

11 réflexions sur « Le sonnet marotique : Merveilleux été. »

  1. Par bonheur il nous reste encor la poésie
    Pour fleurir nos esprits et parfumer nos cœurs
    Des odeurs d’un eden noyé dans les rancœurs.
    Merci pour ces instants hors de la frénésie !

    Bonsoir Annie,
    Dans tes voltiges à décrire la nature, je fais toujours de belles pirouettes littéraires qui boostent mon adrénaline et j’adore ça !
    Bonne soirée poétesse

  2. Le jus de nectarine , miam miam.
    Ce poème a un joli rythme , laissons l’été nous réjouir .
    Bonne soirée , ô Annie qui maitrise si bien la poésie et qui sait faire chanter les mots …

    1. Bonjour Robert,
      Chez nous en France ça brûle fort, et c’est très grave… Notre pauvre monde perd la boule ! Les étés d’antan étaient si beaux…
      Bon dimanche et merci.
      Annie

  3. Une vision ydillique de l’été, tellement agréable Annie, qui se passe chez nous dans la sécheresse et les incendies, même si nous ne sommes pas directement touchés et l’on se met à espérer la pluie !
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *